03 janvier 2020

un quatre-heures plutôt frugal

Hier, fin d’après-midi, début de soirée : zut, j’ai faim et même s’il est déjà 17h15, je peux encore faire quatre heures. D’autant que j’ai encore fait plus de vingt-mille pas, dans ma journée. Alors, on peut comprendre que j’ai envie de grignoter voire plus, dans l’après-midi. Encore d’autant plus qu’hier matin, comme j’avais mal à la tête, je n’avais pas très faim et donc, je n’ai pratiquement rien mangé et, comme je suis rentré de tout ce que j’avais à faire en ville à midi et demi, je me suis dépêché de faire réchauffer le... [Lire la suite]

20 septembre 2015

ne plus pleurer

Ce n’est pas vraiment que c’est trop triste et que je n’arrive pas à me contenir mais je ne fais que pleurer. Comme si un grand malheur m’était tombé sur le coin de la figure. Sur la tête. Comme si je vivais un grand chagrin d’amour. À mon âge… Non, si je ne fais que pleurer, c’est bien à cause de ce salopard d’allium cepa. Et encore, je dis salopard au singulier alors qu’ils sont nombreux. Souvent, il est tout seul et nous sommes face à face mais parfois, ils sont plusieurs et alors là, autant vous dire que le combat est inégal, je... [Lire la suite]