21 août 2019

je viens d’en apprendre une bonne sur François Hollande

Allez, je ne me suis jamais permis de me moquer de lui tant qu’il était président (de la Républiqueueueue !) mais là, maintenant, je pense qu’il y a prescription, au bout de plus de deux ans et je vais m’autoriser des choses dont je rêve depuis un certain temps, désormais. Parce que j’ai des comptes à rendre autour de lui. J’ai respecté sa vie, son œuvre pendant son quinquennat mais là, je ne sais pas, j’ai du mal à continuer à le prendre au sérieux. Et ce n’est pas ce que je viens d’apprendre qui va y changer quoi que ce soit.... [Lire la suite]

23 juin 2016

un mauvais moment à passer

J’interdis à tout le monde de dire que je ne fais que ronchonner parce que j’aurais mes chaleurs. Je n’ai pas mes chaleurs. C’est la météo qui est en chaleur. Et tout le reste autour, ne fait qu’aggraver la situation : l’agitation sociale, les poubelles non ramassées, les nuits pas forcément très bonnes, le travail un peu compliqué, le lendemain de la Fête du Bruit, le vote des Anglais pour rester dans l’Europe ou non et le bruit des hélicoptères qui survolent Bordeaux en ce moment (à cause d’une éventuelle manifestation ou à... [Lire la suite]
13 juin 2016

et pendant ce temps-là...

Ce midi, si je n’ai pas rêvé, j’ai vu une publicité à la télévision pour la SNCF et je me suis dit qu’ils ne manquaient pas de culot, ces gens du rail, ces gens durailles. Oser diffuser des spots commerciaux vantant les mérites de cette ex-grande entreprise alors que le service n’est pas assuré au mieux, c’est limite se moquer du monde. C’est même franchement se foutre de la gueule du monde. Si j’ai bien vu et bien entendu, je ne devrais pas être le seul dans ce cas-là et je me demande, alors, quel impact sur la clientèle.... [Lire la suite]
16 octobre 2015

le dictateur promulgue trois décrets à effet immédiat

Je m’auto-sacre dictateur jusqu’à ce que mort s’en suive et n’en déplaise aux esprits chagrins, à partir d’aujourd’hui, je promulgue les trois premiers décrets que j’ai décidés de faire appliquer immédiatement et sans contestation sous peine de se voir déporter dans un pays aux mains d’extrémistes religieux ou politiques afin de faire voir ce qu’il en est, d’en chier, à tous ceux qui seront réfractaires à mes choix. À partir de ce vendredi 16 octobre 2015, il est désormais autorisé d’interdire tout ce qui ne me convient pas. À... [Lire la suite]