03 juillet 2015

météo à la carte

Dans la famille météo, je demande la douceur ensoleillée d’un climat tempéré en plein été... Pioche ! Pourtant, j’avais bien dit que j’étais contre la canicule. Et je n’ai pas fait que le dire puisque j’ai aussi voté contre. Mais encore une fois, je constate qu’on n’a pas pris ma voix en considération. Que mon avis importe si peu que la prochaine fois, je m’abstiendrai. Ou alors, je vais vraiment devenir dictateur et tous ceux qui ne m’auront pas cru avant, seront vite cuits par ma colère et mes sentences punitives. Dans la... [Lire la suite]

26 octobre 2014

je vous parle d'un temps

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Il y a quelques temps, j’ai mené la vie de bohème. Et tout a commencé par ce que j’ai vu à travers la lucarne d’une chambre de bonne, d’une chambre d’artistes sous les toits alors qu’il neigeait sur moi. Les froids vifs de l’hiver en plein automne. Ces voisins d’en face, ils avaient l’air de rire de leurs malheurs si tant est que les malheurs les enveloppaient alors que leur amitié semblait plutôt les protéger de tout. L’insouciance des jeunes… Où est donc... [Lire la suite]
24 octobre 2014

lueurs matutinales

Ce que j’aime le plus, au petit matin, c’est quand la ville dort mais plus moi. Quand la ville n’est plus polluée de rien. De si peu de véhicules à moteur… de si peu de piétons noctambules imbibés pour la plupart, fatigués pour tous… de si peu de singes hurleurs… de si peu de bruit et de fureur, de bruit et de mouvement, comme si tout avait été débranché. Sauf moi. Ou même si je l’avais été, moi-même, je serais le premier à être sorti de son état léthargique. Combien j’aimerais être et rester le seul, bien souvent. Combien cet état me... [Lire la suite]
02 octobre 2014

bre, bre, bre

Nous venons d’entrer dans le dernier trimestre. Celui qui annonce (déjà ?) la fin d’une année intéressante, pas toujours heureuse mais avec quelques hautes envolées. Quelques grands moments dont on pourrait faire un best of pour oublier le reste. Pour compenser. Nous venons d’entrer dans le dixième mois de l’année, huitième du nom par son origine et c’est le mois qui annonce le plus la fin de l’été et le début de l’automne. On est en période de trêve saisonnière, un dernier moment avant la séparation qu’apporteront les jours... [Lire la suite]
24 septembre 2014

hier, c'était l'équinoxe

Hier, c’était le premier jour de l’automne et je m’en suis allé lent. Comme dans l’évangile de ma propre équinoxe. Je m’en souviens d’autant plus que ce poème-ci reste un de mes préférés et la meilleure preuve, c’est qu’il y a pile un an, je le publiais pour la énième fois. Pour la première fois dans ce blog mais il le fut également dans les deux précédents, d’il y a quelques années, alors que j’en publiais régulièrement. Quand je manquais un peu d’inspiration, à vrai dire. S’il y a un poème que je ne peux pas publier à un autre... [Lire la suite]
23 septembre 2014

aujourd'hui, c'est l'...

Depuis hier, ça me trotte dans la tête et ça ne me quitte pas vraiment. Peut-être parce que, tant à la radio qu’à la télévision, entre des analyses sarkoziennes et des messages d’affolement concernant des risques d’attentats contre les français, cette info est passée un peu inaperçue mais pas dans mon oreille, en tout cas. Je peux vous le dire et la preuve, c’est que je peux même l’écrire. Je ne vais pas me priver, non ? Oui, aujourd’hui, c’est l’automne… et aujourd’hui, c’est l’automne. En entendant, hier, que ça serait demain,... [Lire la suite]

14 août 2014

les pieds dans l'eau

Il pleut, il fait beau, il pleut, il bruine. Il bruine et il grise mine, dehors. Il bruinasse et tantôt, il fait beau et tantôt il fait moche. L’eau bruine comme si elle se croyait utile pour rafraîchir les estivants sous un soleil accablant qui a préféré prendre la fuite. La fuite d’eau. Il bruine et il est mort le soleil que tous les nuages du monde pleurent. Ils sont tous là en cortège funèbre comme au temps des chrysanthèmes. Il bruine à tombeaux ouverts. Et il va bientôt falloir remiser voire revendre tous nos bermudas et nos... [Lire la suite]
13 juillet 2014

un calme dimanche de juillet

C’est étrangement calme dans la rue, ce matin, à 8 heures, en ce dimanche de juillet. C’est d’autant plus calme que même le ciel semble être un peu comme hésitant. Il y a plus de nuages que de bleu mais ce ne sont pas des nuages comme ça devrait en être, non, vous savez, comme ceux qui font que les enfants jouent à reconnaître des choses dans leur forme. Pas comme ces nuages qui semblent parfois négligemment jetés dans l’azur comme si quelqu’un les avait oubliés là. Des nuages de beau temps d’été, juste ce qu’il faut pour avoir autre... [Lire la suite]
30 mars 2014

changement d'heur

On dit que les plus courtes sont les meilleures mais je pense que ça ne vaut pas, que ça ne marche pas avec les nuits. Car les plus courtes sont évidemment les moins réparatrices. Les moins bonnes pour ne pas dire les pires. En bon bâtisseur du pire, de chaque nuit qui s’égrène je ne fais qu’une bouchée. Sans prendre le temps de bien en apprécier les saveurs. Du coup, cette nuit, avec une heure en moins, avec une nuit amputée, comment voulez-vous que je m’en sorte honorablement ? Changement d’heure ? Changement d’heur, oui.... [Lire la suite]
09 février 2014

il y a

Ça y est, ce sont les jeux olympiques d’hiver et son cortège d’hyper-couverture médiatique au point de nous en faire frôler l’overdose, de la poudreuse et de la blanche. Et c’est le temps venu de l’observation à outrance et du recensement des inévitables couacs qui vont se produite à quelque niveau que ce soit, dans l’organisation, dans les épreuves, dans la liberté ou la non-liberté d’expression et tutti et quanti et tutti et frutti. Mais pas chianti. Alors moi, pour oublier un peu tout ça et pour revendiquer le droit de penser à... [Lire la suite]