18 novembre 2019

je confirme : j’ai envie de poésie, en ce moment

Comme je l’ai déjà dit dans un précédent billet (voir le 12 novembre dernier – « c’est peut-être l’automne qui me rend comme je suis en ce moment »), en ce moment, j’ai envie de poésie. J’ai envie de lyrisme. J’ai envie que les violons giclent comme jamais. J’ai envie de chamades. J’ai envie d’étoiles dans tes yeux et de papillons dans mon ventre, comme disent les filles parce que les filles, c’est plus romantiques que les garçons, sauf certains que je connais – à moins que je ne me trompe mais je ne pense pas. J’ai envie de... [Lire la suite]

12 novembre 2019

c’est peut-être l’automne qui me rend comme je suis en ce moment

Allez donc savoir si c’est l’automne, cet automne gris et humide, qui me rend comme je suis en ce moment : j’ai des besoins d’envolées lyriques, j’ai besoin de giclées de violon et j’ai besoin de frémir comme quand on est amoureux. Il y a des états dans lesquels on se sent bien malgré tout. En ce moment, je compense toute cette pesanteur météorologique saisonnière par des mots d’amour, des envies de câlins et des tentations auxquelles succomber. J’ai également compensé la panne de chauffage chez moi par des besoins de tendresse à... [Lire la suite]
23 octobre 2019

on entre de plus en plus dans l’automne profond

Franchement ? Hier après-midi, je suis resté cloîtré chez moi, je n’ose pas dire reclus car ça on pourrait alors m’assimiler à Patrick Balkany dans sa cellule et il y a des comparaisons que je ne suis pas encore prêt à entendre en ce qui me concerne. Je suis donc resté enfermé chez moi car j’avais déjà fait pas mal de choses toute la matinée et j’avais envie de me poser un peu. Me poser et me reposer. Envie de poser mes valises. Envie de dire «pouce ! » et de faire une pause et me pauser et me repauser. Oui, je sais,... [Lire la suite]
23 septembre 2019

aujourd'hui, c'est l'automne

Aujourd'hui c'est l'automne et je pleure souvent / Aujourd'hui c'est l'automne, qu'il est loin le printemps / Dans le parc où frissonnent les feuilles au vent mauvais… Ça, on aura beau le tourner et le retourner dans tous les sens, on ne pourra rien faire contre. Aujourd’hui, c’est l’automne, une saison qui est probablement une des plus belles, avec les trois autres. Mais une saison qui donne l’impression que quelque chose se termine contrairement au printemps qui donne le sentiment que tout renaît puisque c’est vrai, que tout... [Lire la suite]
10 septembre 2019

l'art des listes

Voilà, je viens de trouver ce que je vais faire cet automne et probablement l’hiver qui va le suivre. Comme nous allons fermer la terrasse dès que nous saurons que nous ne pourrons plus vraiment en profiter jusqu’aux prochains lendemains qui chantent, j’avais justement besoin de trouver des occupations qui sortent de mon ordinaire et je suis super content d’avoir juste eu cette idée que je ne suis pas loin de qualifier de géniale (parce que j’ai un certain sens de l’objectivité !...) Je vais donc me mettre à faire des listes.... [Lire la suite]
20 février 2019

ça pousse, ça pousse

Ce que j’aime bien entre autres, dans le mois de février, c’est de découvrir que mes plantations de l’automne commencent à pointer le bout de leur nez. Les tulipes semblent vouloir sortir de la léthargie dans laquelle elles étaient plongées depuis toujours et justement, je pense que là, elles en avaient ras le bulbe et n’aspirent plus qu’à une chose : terminer leur croissance et pouvoir enfin vivre à l’air libre et voler de leurs propres pétales. Moi aussi, je les attends avec impatience, ce sont mes fleurs préférées avec les... [Lire la suite]

04 décembre 2018

une courte mais certaine agonie

Elle n’a pas bronché, quand le verdict est tombé. Elle est restée très digne mais moi, qui la connais bien, maintenant, ça va bientôt faire un an qu’on s’est vus tous les jours, j’ai bien vu qu’elle avait accusé le coup. Ça a dû être terrible en son for intérieur. Surtout quand on sait qu’elle n’a rien voulu montrer. Si encore elle avait laissé s’échapper un ou deux soupirs, j’aurais pu réagir en tentant de la prendre dans mes bras et lui dire qu’on allait se battre même si au fond de moi, je savais déjà que la partie était finie. Il... [Lire la suite]
26 octobre 2018

Potemkine

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder l’automne et si je n’y avais pas pris garde, nous serions passés en hiver. Heureusement, je suis arrivé à temps. Non, je me suis levé à temps. C’était avant tout pour me préparer à aller travailler, au cœur de la nuit noire et ténébreuse. Mais quand j’ai jeté un œil dehors, par la fenêtre de la cuisine, même si je ne me suis pas senti seul au monde car c’est bien souvent ainsi que ça se passe, j’étais certainement le seul allumé dans le quartier. Et qui donc, à part moi, a pu se... [Lire la suite]
19 octobre 2018

on ne sait pas trop

On ne sait pas trop s’il fait encore beau ou s’il fait déjà moyen. On hésite entre l’automne et l’été indien. Ça va, ça vient, quoi !... On n’a pas encore décidé de fermer la terrasse, tout est toujours ouvert. La table et les chaises attendent qu’on vienne s’y installer. Les jardinières sont encore fleuries. Les transats nous ouvrent tout le temps leurs bras pour qu’on vienne leur faire un gros câlin mais nous n’en profitons pas vraiment. Enfin si, plaisir des yeux, contrainte des arrosages et de l’entretien. Mais ça fait un... [Lire la suite]
27 septembre 2018

comment faire entrer quatre saisons dans trois parts ?

Il y a quatre saisons et ce n’est malheureusement pas divisible par trois. À quoi ça me servirait ? À rien. C’est juste que je préfère les chiffres et les nombres impairs alors quatre saisons, comment voulez-vous que ça me satisfasse ? Je suis un éternel frustré dès qu’on tombe sur un résultat pair. Autant vous dire que même le fait d’être en couple ne me comble pas puisque l’idéal, pour moi, eût été que je sois seul ou que nous puissions être trois. On ne se refait pas et on ne refait pas ceux qui nous entourent non plus,... [Lire la suite]