29 septembre 2015

osmophobie

Ça y est, je crois que je sais ce que je suis. Je l’ai appris ce matin. Et j’en remercie mon nouveau directeur, celui qui sent trop fort le parfum. Si fort que j’en arrive à regretter les odeurs de poissons morts que nous avions ici, avant son arrivée. Même quand il n’est pas là, comme le samedi matin, ça sent encore son eau de toilette de la veille. De la semaine passée. Un truc à vous soulever le cœur et à vous faire vomir. Mais je suis un cas isolé car les autres, même s’ils ont plus ou moins remarqué qu’il mettait beaucoup de... [Lire la suite]