16 juillet 2018

mouais, c’est bien mais bon

Mouais, c’est bien, c’est même vachement bien mais bon, on a déjà connu à en 98. Bon, d’accord, je sais que cette année, c’est très tendance de se la jouer 20 ans après, mais vous savez quoi, quelque part, même si je suis content et même si je suis fier, quelque part, je m’en fous un peu. Parce que je ne m’y suis pas intéressé. À vrai dire, je n’ai regardé que la dernière demi-heure de la finale. C’est vous dire ! Pendant tout le reste du match, je faisais mes comptes, je faisais des projections pour si je m’arrête en janvier... [Lire la suite]

21 juin 2018

le retour du ronchon, normal, on est le 21 juin

Non, vous ne me ferez pas dire que je n’aime pas la fête de la musique. Du moins, pas ce qu’on nous fait croire que c’est la fête de la musique. D’une part, parce que comme je me lève avant 3h du matin, je ne vois pas pourquoi j’irai écouter du bruit pendant toute une soirée tout en essayant d’éviter ceux qui ont trop bu et qui ne marchent pas droit. D’autre part, parce que, à presque chaque coin de rue et à quelques rebords de fenêtres, ce sera à qui mettra les amplis le plus à fond possible. Et moi, ça, ça me casse les oreilles. Et... [Lire la suite]
30 janvier 2018

se chasser le chul

Ce n’est pas très facile à prononcer si on mange du potage aux vermicelles en même temps. Ou alors, on prend le risque d’en mettre partout. Mais bon, je ne voulais pas jouer à défier la censure en ne mettant pas de « h » après chaque « c » dans le titre de ce billet. Du coup, j’ai déterré le « h » de guerre.  Tout ça pour dire qu’hier, je me suis chassé le chul en portant un colis de 45kg avec le président, qui n’est pas trop fait pour ça et qui n’avait, de toute façon, pas très envie de le... [Lire la suite]
14 octobre 2017

on a du mal à croire qu'il va y en avoir 29

On a vraiment du mal à croire qu’il va vraiment y en avoir vingt-neuf. Parce que depuis ce matin, et je peux vous dire que j’ai eu le temps de bien observer le cours des choses, car j’ai vu le jour se lever. J’ai vu la nuit partir de son côté et le jour poindre tout doucement, en prenant bien son temps. Comme s’il n’avait que ça à faire alors que moi, j’étais déjà en plein boom, un peu débordé de papiers en tout genre et avec la crève que j’ai en ce moment, surtout, une non-envie d’être à mon boulot mais beaucoup de regrets de ne pas... [Lire la suite]
26 juin 2017

c'est une maison extraordinaire...

On y voit aussi des statues qui se tiennent tranquilles tout le jour, dit-on ; mais moi, je sais que, dès la nuit venue, elles s'en vont danser sur le gazon. Je viens faire amende honorable et me repentir. J’ai failli médire un peu trop sur Narbonne, avant d’y aller, samedi mais contre toute attente, je suis tombé sous le charme de cette ville que je méconnaissais totalement. Comme quoi, il faut bien ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je suis tombé sous le charme de ces grands arbres qui bordent les beaux... [Lire la suite]
30 septembre 2016

déjà les 3 derniers "bre"

C’est fou comme le temps passe car on est déjà à la veille du premier octobre, du premier jour des 3 derniers mois en « bre ». Les trois derniers mois de l’année, ceux pendant lesquels les jours raccourcissent. Et c’est amusant, ce qui se passe cette année, contrairement aux précédentes. Probablement parce que je suis né en décembre, je suis un gars de la fin de l’automne, presque de l’hiver et je crois vraiment que si j’ai toujours aimé les jours courts de la fin de chaque année, c’est en rapport avec ça. Une espèce de truc... [Lire la suite]
26 juin 2016

à l'impossible, nul n'est tenu

Au lieu de dormir grassement jusqu’à 7 heures (pas trop après car sinon, ça devient indécent), ce matin, je me suis levé à 5h30. Parce que forcément, tous ces événements d’achat d’appartement qui traîne à cause de l’édition de l’offre de prêt définitive et de vente, enfin probablement validée, ça remue les neurones dans tous les sens. Entre inquiétude et excitation positive. Du coup, ça coupe le sommeil comme si le cerveau avait envie de couper les cheveux en quatre. Autant vous dire qu’il y a du boulot car, et ça fait longtemps que... [Lire la suite]