26 octobre 2018

Potemkine

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder l’automne et si je n’y avais pas pris garde, nous serions passés en hiver. Heureusement, je suis arrivé à temps. Non, je me suis levé à temps. C’était avant tout pour me préparer à aller travailler, au cœur de la nuit noire et ténébreuse. Mais quand j’ai jeté un œil dehors, par la fenêtre de la cuisine, même si je ne me suis pas senti seul au monde car c’est bien souvent ainsi que ça se passe, j’étais certainement le seul allumé dans le quartier. Et qui donc, à part moi, a pu se... [Lire la suite]

12 août 2018

comment je dois le prendre ?

Vendredi, en rentrant du boulot, à l’heure du déjeuner, j’ai ouvert la boîte aux lettres et j’y ai vu une enveloppe à mon nom, un peu épaisse et comme je n’avais rien commandé nulle part, sur Internet, je me vraiment demandé de quoi il pouvait s’agir. Dans l’ascenseur, j’ai tourné et retourné l’objet en question pour avoir un indice mais arrivé au cinquième, là où j’habite (ça tombe bien, hein ?), j’ai ouvert la porte de chez moi et me suis précipité dans la cuisine pour l’ouvrir, le paquet. J’en ai sorti un livre. « Le... [Lire la suite]
30 mai 2018

obsessionnel

Cher confrère, je me permets de vous adresser ce courrier au sujet de mon patient, Stéphane G. car il présente quelques troubles que je qualifierais assez facilement d’obsessionnels et une tendance très marquée à une névrose qui me fait craindre d’éventuels passages à l’acte. À l’acte de quoi ? C’est justement là toute la question, toutes les questions que je me pose. Si encore j’étais sûr qu’il ne s’agissait que d’un acte de bravoure mais je crois que la place est déjà prise par un dénommé Mamadou Gassama, ce réfugié qui a sauvé... [Lire la suite]
07 février 2018

l'assistant asocial

J’ai rendez-vous dans une cité HLM de Bargesse, il faut que j’aille discuter avec un monsieur qui vit seul et qui n’a peut-être plus ni les moyens ni les facultés de se gérer son appartement. Alors, on m’a missionné pour me rendre compte de la situation. J’avoue que je suis un peu impressionné car c’est ma première visite. Comme j’allais me rendre dans ce qu’on appelle un endroit un peu zone, j’ai choisi d’y aller en jeans, sweat-shirt à capuche et blouson doudoune car il ne fait pas chaud du tout, en ce moment. Et me voilà parti.... [Lire la suite]
25 août 2017

pas complètement givré (voire pas assez)

Pour cette crémaillère prévue le 2 septembre, je me trouve confronté à certains obstacles matériels qui me prennent un peu la tête. En même temps, je sais qu’on n’a rien sans rien. Alors bon, je fais avec ces petits tracas et je tente d’avancer au mieux pour résoudre les plus embêtants. Mais il en reste un qui est plus coriace que les autres, c’est le problème de la chaîne du froid. Oui, car s’il fait très beau, voire trop chaud, il va bien falloir que je trouve un moyen de tout conserver comme il se doit afin de servir à mes invités... [Lire la suite]
17 juillet 2016

déménagement

Le concierge est dans l’escalier alors les déménageurs prennent l’ascenseur.
Posté par sibal33 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 août 2015

impair et passe

Je suppose qu’il doit s’agir d’un toc. J’ai pour habitude de compter beaucoup de choses. Le nombre de pas que je suis censé faire de ci à de là. Cahin-caha. Et le nombre de pas que je fais réellement. Si possible en multiple de nombre impair. Le nombre de morceaux de légumes que je coupe quand je les ai épluchés, avant de les faire revenir. Comme s’ils étaient déjà partis. Et s’il en manque un morceau, d’après la table de mes lois, j’en reprends un et je le sectionne en deux pour arriver à mes fins. Toujours en nombre impair,... [Lire la suite]
09 juin 2015

du cinq au sept

Ce matin, alors que la ville n’était même pas encore tout à fait réveillée, je suis sorti pour prendre le seul quotidien gratuit de ce mardi (où sont les autres ?) et prendre mon pain puisque la boulangerie du coin de la rue, en face de chez moi venait juste d’ouvrir. Il faisait beau et bon. Du soleil mais pas trop chaud. Et j’aime ces moments où la ville est encore calme, à peine encore un peu souillée de certains noctambules et où le bruit semble ne pas encore avoir eu de prise dans les rues. Ceux qui ne se lèvent jamais de... [Lire la suite]
13 février 2015

Esteban

Esteban, c’est le fils aîné de mes voisins. Il doit avoir cinq ou six ans mais fait preuve d’une étonnante maturité et il est capable de tenir une conversation étonnante avec des adultes. Ses raisonnement sont pleins de bon sens et il peut même nous remettre dans une espèce de logique que nous pourrions avoir oubliée, avec nos yeux d’adultes toujours pressés, toujours préoccupés, toujours ailleurs. Et je ne parle pas que de moi, en écrivant cela. Esteban, il parle aux grands comme s’il les connaissait. Heureusement, il n’est jamais... [Lire la suite]
12 octobre 2014

cauchemar en cuisine ?

De prendre ma journée, hier matin en prévision du dîner d’hier soir. Nous étions huit à table, ce qui n’arrive pas souvent, chez moi vu que c’est le nombre maximum de convives possibles autour de la table sans qu’on ne commence à se sentir à l’étroit. Ou alors, il faut prévoir un buffet dînatoire avec tout le monde debout. Mais non, hier soir, je voulais faire un dîner assis. D’autant plus assis que nous devions faire une visite de Bordeaux qui durait trois heures en théorie mais trois heures trente en pratique. Alors, s’asseoir pour... [Lire la suite]