18 janvier 2017

quand on ne sait pas quoi dire, on pioche un sujet au hasard dans un chapeau

Il y a des jours où je ne sais absolument pas de quoi je vais parler. Peut-être parce que je n’ai rien à dire. Rien de spécial. Oui, je sais. Quand on n’a rien à dire, on n’a qu’à fermer sa gueule. Sauf que moi, je ne peux pas. Je dois (d’honneur ?) écrire tous les jours. J’ai promis. J’ai juré. À qui ? Ça, ça ne regarde que moi. Je ne peux pas en dire plus. En tout cas, pour le moment. De toute façon, ce n’était pas le propos du début de ce billet. Je voulais juste dire qu’aujourd’hui, je suis en panne totale... [Lire la suite]