13 novembre 2015

sale caractère

Je viens de recenser toutes les journées mondiales de l’année 2015. Il y a 200 de prévues sur 365 jours. Bon, parfois, c’est plusieurs causes le même jour et parfois, il y a des mois où il ne se passe pas grand-chose comme juillet et août. À se demander si ceux qui gèrent ça ne se prennent pas deux mois de vacances consécutifs. Ils ne s’emmerdent pas, tiens, eux.   Dans les journées les plus saugrenues à mes yeux : 2 janvier : journée mondiale des câlins 2 février : journée mondiale des zones humides 25... [Lire la suite]

20 août 2015

du gris que l'on prend dans ses doigts

Faut-il s’en plaindre ou faut-il s’en foutre. Nous vivons un mois d’août qui n’est pas un véritable mois d’août. Un mois d’août qui ne se respecte pas. Un mois d’août qui ne ressemble à rien ou plutôt, qui cherche à tromper son monde en étant déguisé en mois de mars ou d’octobre. Voire en mois de novembre. Désolé pour les novembrophiles mais cet avant-dernier mois de l’année a une image un peu terne, un peu triste, un peu grise. Comme celle du mois d’août de cette année. Parce que même s’il y a des éclaircies, ce qu’on retiendra, ce... [Lire la suite]
23 août 2014

questionnement de blogueur

Pendant ce mois d’août, très chargé pour moi, autant que le ciel qui nous surplombe, j’ai géré mon blog de façon un peu différente des fois précédentes, j’ai programmé nombre de billets pour qu’ils soient publiés même sans mon autorisation afin de ne pas avoir à m’en préoccuper au jour le jour et donc, de ce fait, j’ai perdu un peu pied, parfois, avec l’ordre de diffusion qui est plutôt devenu un ordre de dispersion, dans mon esprit, cela s’entend. D’ailleurs, peut-être même que si on y prête un peu attention, il est possible qu’on... [Lire la suite]
12 août 2014

mol d'août

La fran-an-ce est fermé-ée ou presque en ce mi-i-lieu du  mois d’aoû-oût. Tou-out marche au ra-alenti-i. Tou-out le mon-onde sauf moi-a. Parce que moi, moi, moi, j’ai dû mettre le turbo (ça tombe bien, c’est la saison du turbot d’été) dans mon boulot et je peux vous dire que je ne vais pas à la vitesse d’un escargot. Non, non, non. Et que du boulot, j’en ai par-dessus mon bureau (y a-t-il d’ailleurs encore un bureau sous les papiers que j’entasse chaque jour ?) et tout ça parce qu’ils ont trouvé judicieux de valider deux... [Lire la suite]