30 janvier 2016

cul par-dessus tête

C’est triste voire dommageable de commencer son congé de fin de semaine avec un mal de tête qui a tout l’air d’être une migraine qui s’est déguisée pour tenter de passer inaperçue, à quelques jours de certains carnavals. Mais je ne suis pas né de la dernière pluie et je l’ai bien reconnue, sous ses airs de ne pas y toucher. Elle est venue comme ça, sans être invitée, ce matin, alors que j’étais à mon boulot, que je me suis d’abord cru la tête à l’envers car j’ai commencé très tôt, comme tous les samedis. En réalité, au fur et à mesure... [Lire la suite]