11 février 2021

je ne m’étais pas beaucoup trompé

Finalement, hier matin, en écrivant sur ce qui pouvait se passer hier soir, après le dîner, avec ma mère et le président, je ne me suis pas beaucoup trompé. À deux ou trois nuances près, je suis tombé pile poil dans ce qui s’est passé. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai des dons de voyance car je n’y croirais pas moi-même mais à ce stade-là, le doute est possible. Non, en réalité, après avoir fait la vaisselle et rangé la cuisine, nous avons d’abord pris un café et un digestif. De la part du président, ce n’était pas très anormal car... [Lire la suite]

25 août 2019

un retour à l'anormal

À force de vivre (presque) la moitié du temps à Biscarrosse, depuis le début de l’été, quand je rentre à Bordeaux, comme hier soir, tard, je me demande si c’est un retour à la normale ou un retour à l’anormal. En effet, quand je suis là-bas pendant un certain temps et régulièrement (ou l’inverse), je m’y habitue vachement bien. Et quand je reviens chez moi, j’ai besoin d’un certain temps d’adaptation. Ou de réadaptation. Probablement un effet du jet-lag entre les Landes et la Gironde. C’est un jet-lag très peu connu puisqu’il semble... [Lire la suite]
26 juin 2018

et la tortue, cette idiote, qui respire par les fesses

On savait déjà que l’oursin n’avait qu’un seul orifice qui lui sert à la fois de bouche et d’anus (c’est pour ça que je n’en ai jamais embrassé un langoureusement car je me suis toujours méfié, si jamais il était en mode anus, je n’aurais pas aimé lui rouler un patin – remarquez, en même temps, comme dit Macron, je n’ai même jamais une simple bise à aucun oursin. Je n’en ai jamais eu dans mon assiette non plus. Je sais juste que ça pique. Et que les amateurs disent que c’est très bon. En dehors de ça, les oursins et moi, ça fait deux.... [Lire la suite]