06 juin 2019

chercher une idée de cadeau

Ce seront bientôt nos cinq ans de mariage, pffft, c’est surtout symbolique, on n’en est plus à ces futilités-là. Oui, c’est vrai, on a beau dire qu’on s’en fout mais au fond de nous, on y pense et ça rappelle surtout qu’on avait passé un super moment entre amis et un peu en famille, juste les plus proches des proches (j’aime bien avoir des proches sous les yeux) et malgré tout, chaque année, depuis le premier anniversaire, je regarde de quoi sont faites nos noces avec un an de plus. Évidemment, parfois, ça fait sourire. Comme les... [Lire la suite]

26 avril 2019

la journée des secrétaires au Guatemala

Alors ça, si on me l’avait dit, si je ne l’avais pas lu moi-même, je n’aurais jamais cru que le 26 avril était la journée des secrétaires au Guatemala. Pour une nouvelle, ça, c’est vraiment, une nouvelle ! En même temps, ce n’est pas la seule chose qui se soit passée dans le monde un 26 avril. Par exemple, en 1248, on a consacré la Sainte Chapelle à Paris, dans l’Île de la Cité, monument construit par la volonté de St Louis. Bon, là, on est en plein dans les curés et les cathos, je ne suis pas sûr que ça lui fasse très plaisir... [Lire la suite]
11 avril 2019

je ne serrerai plus toujours les mêmes mains, désormais

Je ne serrerai plus toujours les mêmes mains, désormais, ni ne ferai les mêmes bises sur les mêmes joues, cinq matins sur sept. Des bises un peu systématiques, très automatiques, deux à chaque fois, uniquement pour les filles, en tout cas pour dire bonjour. Parfois, sur des joues de garçons, lors d’anniversaires, de vœux de bonne année ou de départ définitif. Je n’aurai plus à lâcher ce que j’étais en train de faire pour serrer la main d’un collègue bien aimé ou moins bien aimé. Ce côté implacable m’allait bien même s’il pouvait... [Lire la suite]
17 février 2019

du matin, surtout du matin, rien que du matin

En ce dimanche matin, j’aurais pu en profiter pour me lever tard mais non, je crois que je ne sais pas faire ça. D’abord, parce que j’avais plein de choses à faire avant midi et ensuite, parce que je suis vraiment du matin, surtout du matin, rien que du matin. Bien sûr, je peux veiller tard en cas de soirée exceptionnelle comme celle de mon mariage, en juin 2014 ou lors de l’anniversaire de quelqu’un qui m’est très cher ou encore, lors du pot de départ d’un collègue que j’aime bien, comme le 2 février dernier et probablement aussi... [Lire la suite]
04 janvier 2019

Chouchou, t'es où ?

Chouchou, t’es où  mais t’es pas là mais t’es où ? C’est vrai ça, tu es tellement discret que j’ai l’impression que ça fait des semaines et des semaines que je ne t’ai pas vu. Je ne me souviens même pas de ta présence pour la soirée d’anniversaire que nous n’avons pas organisée, tu penses bien, 59 ans, ça ne se fête pas spécialement, en revanche, pour mes 60 ans à venir, on a encore le temps mais j’aimerais que ça vous reste en tête, à vous trois : le président, le patron et toi. Parce qu’on n’est jamais assez de... [Lire la suite]
27 décembre 2018

après l'heure, ce n'est plus l'heure

Happy birthday for me, happy birthday for me, happy birthday for me, Stéphane, happy birthday for me !... Je suis sincèrement désolé pour mes nombreuses lectrices, dont Mymy en tête, qui se sont trouvées honteuses de ne pas connaître la date de mon anniversaire mais, mes pauvres chéries, c’est trop tard. Ça fait plus de quinze jours que la date est passée et même si des vœux retardataires valent toujours mieux que pas de vœux du tout, après l’heure, ce n’est plus l’heure. Non pas que cela m’ait contrarié mais juste que maintenant, ça... [Lire la suite]

26 décembre 2018

décembre, un mois de fêtes

Décidément chaque mois de décembre est éprouvant, émotionnellement et physiquement parlant. En effet, je n’arrête pas de faire la fête et en même temps, c’est la haute saison pour nous, dans le mareyage et comme je travaille de nuit (au cas où ça ne se saurait pas encore), autant vous dire que vivement le mois de janvier, hein ? Nous sommes d’accord et j’aime bien quand on est d’accord avec moi. C’est le principe même du tout à l’égo. Oui, c’est à ça que je suis branché en permanence, moi, mais attention, pas avec des tuyaux,... [Lire la suite]
11 décembre 2018

la gueule de bois

J’ai un peu mal à la tête mais je ne sais pas si c’est dû au froid piquant, tout à l’heure, en allant déjeuner en ville (« c’est le patron qui régale ») ou parce que les deux flûtes de champagne de 8h30, ce matin, c’était quand même un peu âpre. Ça m’a légèrement tourné la tête et j’ai eu un peu de mal à me remettre au boulot d’une façon aussi concentrée que d’habitude. Ou que chez Nestlé. Bref, comme le reste de la matinée a été compliqué du point de vue du boulot, autant vous dire que ça n’a pas été la meilleure matinée de... [Lire la suite]
13 novembre 2018

un recommandé pour la Poste ?

Oui, je vais envoyer un courrier en recommandé pour le centre de tri de la Poste de Roubaix. Est-ce que ça leur arrive souvent, aux postiers et postières, de recevoir des courriers en recommandé ? Avec accusé de réception ? Parce que moi, tout à l’heure, c’est ce que je vais faire. Pourquoi parce que je les accuse de non réception d’un colis pour un ami de là-haut-de-France. Et pas que. Même si pour Roubaix, je n’ai qu’un seul litige en cours, en revanche pour autour de chez moi, j’en ai 3 autres en ce moment. J’ai donc un... [Lire la suite]
23 octobre 2018

préavis

Quand on dit qu’on s’en va, dans une entreprise, quelque part, on est un peu un héros. Enfin, dans la plupart des cas, je veux dire. En gros, si on n’est pas licencié, quitter ses collègues vous attribue une espèce de statut très particulier. C’est un savant mélange (au corps défendant de ceux qui restent) de jalousie, d’admiration et d’un peu de tristesse quand on s’aime bien. Même quand d’aucuns peuvent penser que c’est pure folie que de lâcher la proie pour l’ombre, au fond, on en a tous eu envie, un jour ou l’autre, de partir... [Lire la suite]