05 mai 2020

en mai, fais ce qu’il te plaît (billet contaminé par le Covid 19)

On m’a toujours dit : en mai, fais ce qu’il te plaît mais n’oublie jamais de dire s’il te plaît sinon, toute l’éducation qu’on t’aura donnée n’aura servi à rien et tu passeras pour quelqu’un de mal élevé voire de très mal élevé et ça, ce n’était pas leur objectif, à mes parents, qu’on puisse penser ça d’aucun de leurs trois enfants même si tout n’a pas été parfait, on ne peut pas leur reprocher de nous avoir élevé comme il se devait, surtout mon frère aîné et moi, qui avons été enfants dans les années 60 parce que pour mon petit... [Lire la suite]

20 octobre 2015

trente-cinq ans après

Je me souviens très bien de ce rendez-vous imaginaire que j’ai évoqué dans le billet d’hier. Je me souviens très bien que j’avais à peine un peu plus de vingt ans. J’étais dans mes illusions les plus intenses, je pensais que Paris m’attendait à bras ouverts mais il ne m’a pas pris dedans. Pas comme dans la chanson. Et j’avais imaginé que je serai le grand écrivain de la fin du siècle dernier. Et si le siècle dernier a bien connu une fin digne de ce nom, il n’en fut pas de même pour moi car personne ne sait qui je suis. Et pour le plus... [Lire la suite]