20 décembre 2017

compter sur soi

Je me souviens d’un mauvais début de nuit, je devais être jeune adolescent et dans ma chambre de garçon boutonneux, il m’était venu à l’idée de compter jusqu’au maximum qu’il m’était possible de faire sans m’endormir. Je veux dire que je voulais arriver à un nombre que je voulais mémoriser avant de sombrer dans le sommeil pour pouvoir reprendre à ce niveau-là une autre fois, si j’en avais soit besoin, soit juste envie. Et je me revois encore en train de me dire : mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf et deux mille. Et m’arrêter... [Lire la suite]

22 novembre 2016

quand on pense que dans un mois, nous serons le 22 décembre

Quand on pense que dans un mois, nous serons le 22 décembre, ça donne un peu le tournis. Quand on parlait du tourbillon de la vie, dans la chanson du même nom, on n’était vraiment pas loin de ce que je ressens quand je pense que dans un mois, nous serons le 22 décembre… Parce que personne ne sait, personne ne peut dire ce qui se passera le 22 décembre, à trois jours de Noël. Et c’est tant mieux car si on savait… Si on avait su pour le 7 janvier et le 13 novembre 2015 et le 14 juillet de cette année, tout le monde serait resté... [Lire la suite]
18 mars 2016

onze ans

Il y a onze ans aujourd’hui, j’avais onze ans de moins et j’étais loin de me douter que ça allait durer autant d’années. Parce que je suis arrivé dans un endroit très, trop étrange. Je n’imaginais même pas y rester plus de dix minutes et encore moins y revenir le mardi suivant. Parce que le 18 mars 2005, c’était un vendredi, jour du poisson par excellence mais il ne faut plus le dire parce qu’on est dans un état laïc. C’était un vendredi, vive le vent, vive le vent, vive le vendredi… À vrai dire, j’étais venu la veille pour un... [Lire la suite]
23 février 2016

putain, encore cinq ans, ben y a qu'à manger des pommes

Je crois que je commence à comprendre ce que pouvait ressentir Jacques Chirac, avant d’être enfin élu président de la république, dans les deux ou trois ans qui ont précédé cet évènement majeur dans sa vie. Et je commence aussi à comprendre pourquoi les Guignols de l’Info de l’époque en avait après lui en lui faisant dire « putain, encore deux ans » car moi, c’est exactement ce qui m’arrive en ce moment. Je compte les années. Non pas en vue d’être élu président de la république, ni française ni d’ailleurs, d’ailleurs (tiens,... [Lire la suite]
18 janvier 2016

29 millions 509 mille 506

Je ne sais pas si on peut croire tout ce qu’on lit sur Internet (oui, oui, on peut aussi lire des choses sur Internet et pas seulement regarder des images qui plus est, d’une seule main, pour certains…) mais là, je viens d’apprendre que ça fait 29 millions 509 mille et 506 minutes que je suis né. Ça me semble considérable mais en même temps, ça ne fait pas tant que ça. C’est vrai, c’est tellement difficile de convertir spontanément des minutes en heures et des heures en jours… que du coup, je vais tenter de le faire en même... [Lire la suite]
17 décembre 2015

des heures supplémentaires ?

D’après les données statistiques officielles, je viens d’apprendre qu’au cours de ma vie (qui n’est pas encore terminée à l’instant où j’écris ces lignes), j’aurai passé un certain nombre d’heures pas forcément très productives, pour certaines et d’autres, pas assez nombreuses à mon goût, quand elles sont en rapport avec des choses agréables. Je vous propose de faire le point sur les heures passées de façon plaisante et celles, qu’on subit et qu’on aurait préféré passer dans la première catégorie. Dans toute ma vie, je devrais avoir... [Lire la suite]
29 août 2015

impair et passe

Je suppose qu’il doit s’agir d’un toc. J’ai pour habitude de compter beaucoup de choses. Le nombre de pas que je suis censé faire de ci à de là. Cahin-caha. Et le nombre de pas que je fais réellement. Si possible en multiple de nombre impair. Le nombre de morceaux de légumes que je coupe quand je les ai épluchés, avant de les faire revenir. Comme s’ils étaient déjà partis. Et s’il en manque un morceau, d’après la table de mes lois, j’en reprends un et je le sectionne en deux pour arriver à mes fins. Toujours en nombre impair,... [Lire la suite]