23 janvier 2018

encore trois choses que je ne savais pas jusqu’à ce matin

Je viens d’apprendre qu’une année, sur Pluton, ça dure 248 années terriennes. Et là, je me suis dit que pour les futurs colons qui s’installeront là-haut, dans quelques siècles, mieux vaudrait-il qu’ils n’aient pas trop l’habitude de nos cycles à nous. Sinon, vous imaginez, un gamin d’environ dix-douze ans, qui partirait avec ses parents, il faudrait qu’il attende 248 ans pour fêter son anniversaire suivant. Ça va lui sembler vachement long. Surtout à son âge. Et le 1er janvier plutonien, on doit se souhaiter ses meilleurs vœux pour... [Lire la suite]

02 janvier 2018

une location à l'année

Je viens de décider de louer une année. J’ai choisi le modèle 2018. L’agent qui s’est occupé de mon dossier m’a fait visiter rapidement mais j’ai senti que c’était celle-ci qu’il me fallait pour les douze mois à venir. On verra en temps utile pour après, chaque chose en son temps et les moutons seront bien gardés, surtout la nuit, par ceux qui les comptent pour tenter de s’endormir. Alors, l’agent qui m’a fait visiter 2018 m’a d’abord présenté le vestibule, hier et là, aujourd’hui, je suis entré dans le vif du sujet. Il m’a prévenu... [Lire la suite]
28 juin 2017

sonnez, sonnez les mâtines

À vrai dire, plus que d’avoir eu mal physiquement, c’est vraiment le choc psychologique qui m’a mis à plat, depuis l’incident d’hier. Je me suis hébété. Je m’hébète tout seul. Je suis abasourdi. Je me sens lent et lourd. Comme si j’étais orageux moi-même. Il faut que ça passe ou que ça casse mais je sais que ça va passer. Il faut juste un peu de temps, un jour ou deux, sans doute. Le temps que ça s’amenuise parce que d’autres choses vont m’arriver. Et prendre la place de ça. Et puis n’y a-t-il pas de contrecoup ? Ne suis-je pas... [Lire la suite]
01 novembre 2015

dimanche sans voiture

Nous sommes dimanche. Le premier dimanche du mois. Et comme tous les premiers dimanches de chaque mois, à Bordeaux, c’est journée sans voiture. Une initiative de monsieur Juppé, notre maire à tous. C’est bien parce que du coup, le centre, d’un point de vue assez large, il faut bien le reconnaître, le centre, donc, est interdit aux voitures et la ville est reconquise par sa population et ses visiteurs. En effet, qui à pieds, qui à vélo, qui sur des rollers ou sur une patinette, qui sur ces maudites planches à roulettes extrêmement... [Lire la suite]
30 juin 2015

une seconde, je dors

Est-ce bien utile et judicieux de nous parler de ce temps supplémentaire que nous aurons ce soir pour dormir alors qu’avec cette canicule (alors que j’avais bien dit que je n’en voulais pas, il me semble…) qui nous est tombée dessus, on a déjà du mal à trouver le sommeil, je ne vois pas comment nous pourrions profiter de ce temps qu’on nous offre royalement. C’est un peu un cadeau juste pour dire qu’on nous fait un cadeau mais quand on ouvre l’emballage, ça fait pschittt, il n’y a rien dedans. Mais on ne va pas faire la fine... [Lire la suite]
03 janvier 2015

les trois grosses

Tout d’abord, afin de respecter la tradition parce que, souvent, les traditions, ça a du bon (souvent, mais pas toujours…), je voudrais souhaiter une grosse année à tout le monde. Tant aux gens que je connais et qui me connaissent, qu’aux autres, aux anonymes qui me voient comme leur idole ou, plus simplement, comme leur star la plus absolue. Mais je n’oublie pas pour autant ceux que je ne connais pas et qui me connaissent de vue mais qui ne savent pas mettre un nom sur mon visage. Bienheureux les simples d’esprit. En tout cas, que... [Lire la suite]
09 décembre 2014

trop égo

Le patron s’en va demain à Agen pour ses affaires et il m’a demandé si j’avais besoin de quelque chose. Pas nécessairement en rapport avec ses affaires, non, évidemment. Parce que ça se saurait s’il pouvait me rapporter un chèque de 3 000 euros juste comme ça, histoire de se dire que ça fait deux fois 1 500 ou trois fois 1 000. Et encore, quand j’écris 3 000 euros, c’est parce que ça m’est venu sans que je réfléchisse mais j’aurais pu mettre 7 000 ou 34 000. C’est vrai ça, quand on aime et quand on peut, je suppose qu’on ne... [Lire la suite]