06 janvier 2019

eh bien si, je vais revenir encore une fois sur le même sujet

Je ne vais pas revenir encore une fois sur le même sujet mais ça me démange en ce dimanche matin, à moins de sept heures alors que la ville est encore (enfin) calme, surtout là où ça a pété, hier en fin de journée. Quand le patron, qui est aux toutes premières loges, m’a appelé pour me dire que ça venait de commencer, les échauffourées, il a entendu les mêmes voix de jeunes garçons et de jeunes filles, probablement mineurs, qui étaient devant chez lui, à commencer de dépaver sa rue encore une fois afin de se faire une réserve de... [Lire la suite]

08 septembre 2018

la route fleurie

Prenons l’autoroute fleurie, qui conduit vers le bonheur… Bon, ça va, il semble qu’il n’y ait pas trop de monde, ce matin. Il faut dire qu’un samedi à 10h, après la rentrée scolaire, on ne peut pas dire que ça entre dans les gros chassés croisés de l’été ou alors, il y a des parents qui n’ont pas mis leurs rejetons à l’école et ça, ça n’est pas bien. Pas bien du tout. Suivons-la toute la vie, main dans la main, cœur contre cœur… Non, on ne prend pas la main du conducteur quand il est au volant. Et on ne se colle pas à lui non plus.... [Lire la suite]
27 mars 2018

mignonne, et la rose ?

Mignonne, moi aussi, ce matin j’ai voulu aller voir si la rose avant déclose sa robe. Sauf que ce matin, il n’y avait point de soleil et je n’ai pas su voir si savoir de quelle couleur était sa robe. Était-elle rouge, rose ou pourpre ? Nul autre ne le sait que la reine des fleurs, elle-même. Un trésor bien enfoui, inaccessible.  Et en cette vesprée grise et humide, je ne sais pas non plus si elle a perdu tout son éclat, tout son charme et toute sa beauté. Je ne sais pas. Personne ne sait. Plus personne ne sait s’il existe... [Lire la suite]
10 octobre 2016

ça me travaille

Depuis que j’ai vu ce film, hier, Le ciel attendra, j’y pense beaucoup. J’y pense parce que ce fut une découverte pour moi que d’apprendre tout ce qui est démontré : le mécanisme de manipulation des jeunes, que ce soient des garçons ou des filles. Mais pour les filles, je n’en reviens pas comme le coup du prince charmant, sous les traits anonymes et virtuels d’un pseudo prince arabe, ça marche comme si elles avaient encore cinq ans. Il en faut peu pour toucher la corde sensible des jeunes adolescentes en recherche d’absolu et... [Lire la suite]