10 juin 2021

mais qu’est-ce que tu fais là, Chouchou ?

« Arriva, Gigi l’Amoroso, croqueur d’amour, l’œil de velours comme une caresse ; Gigi l’Amoroso, toujours vainqueur, parfois sans cœur mais jamais sans tendresse… Gigi… Gigi ?… » Chouchou ?... Chouchou, c’est toi là-bas dans le noir ? Mais oui, c’est bien toi ! Mais qu’est-ce que tu fais là, Chouchou ? Je croyais que tu avais disparu, ça fait au moins… Attends, je regarde… Ça fait un peu plus de deux ans que tu es parti sans donner le moindre signe de vie. La dernière fois qu’on s’est vus, toi... [Lire la suite]

06 juin 2021

s’aimer et avoir peur

S’aimer. Vouloir s’aimer et en avoir peur. Avoir peur de s’aimer. Avoir peur de l’amour. Avoir peur de soi à travers le regard de l’autre. Je t’aime mais je ne sais pas si j’ai le courage de cet amour et je ne sais pas si j’ai envie que tu saches que je t’aime. Tu m’aimes, ça ne te fait pas peur ? M’aimer, ça t’inspire quoi, précisément ? Ça m’inspire de la peur. Quelle peur ? Celle de ne pas être à la hauteur. Et celle que je te quitte, un jour. Pourquoi me quitterais-tu, un jour ? Parce que je n’aurai pas su... [Lire la suite]
05 juin 2021

Suzanna Landler

Bien sûr, je me suis remis à aller régulièrement au cinéma, environ trois fois par semaine (j’ai beaucoup de films à rattraper, et pour cause) mais là, je ne peux pas passer sous silence celui que j’ai vu mercredi après-midi : Suzanna Andler de Benoît Jacquot avec Charlotte Gainsbourg (qui fait partie, à mon avis, des femmes tellement plus belles à cinquante ans que quand elles étaient jeunes) et le délicieux Niels Schneider dans les deux rôles principaux (sur quatre) et si j’y suis allé, voir ce film, c’est parce que le sujet... [Lire la suite]
26 avril 2021

les oiseaux dans la charmille

Les oiseaux dans la charmille, dans les cieux l'astre du jour ; Tout parle à la jeune fille, tout parle à la jeune fille d'amour! Je l’ai déjà dit et je l’ai déjà écrit mais le 26 avril, ce n’est pas une date anodine dans ma vie. Et pas que dans la mienne. Et c’est aussi une date importante pour celles et ceux qui aiment la Sainte Chapelle, à Paris. C’est la date de sa consécration, en 1248. Et moi, même si je suis apostat, je reconnais que c’est un édifice religieux qui m’a toujours donné la chair de poule. Comme tant d’autres.... [Lire la suite]
30 mars 2021

dernières volontés (1)

Dans mes dernières volontés et dans mon testament (à moins que ça ne soit l’inverse), j’avais indiqué que j’aurais voulu qu’on m’enferme dans un cercueil en carton, quand je serai mort (attention, pas avant, hein ?) car comme je veux être incinéré, je ne vois pas l’intérêt de dépenser des sous dans un beau cercueil en chêne avec des jolies poignées (d’amour ?) et tout le tintouin. Et donc, je trouvais que l’idée du carton, recyclé, qui plus est, ça n’était pas si mal que ça. Surtout en ayant pris le soin de bien indiquer... [Lire la suite]
27 mars 2021

les chignons

Quand j’étais petit, j’adorais quand ma mère se faisait un chignon et pourtant, elle n’a jamais vraiment eu les cheveux longs mais elle se faisait une espèce de chignon derrière, un peu enroulé verticalement et moi, ça me rendait totalement crapaud mort d’amour. Et j’aimais bien quand mes deux tantes Brigitte et Nicolle, qui elles, avaient les cheveux bien longs, se faisaient des chignons du style boule, au-dessus de la tête et j’aimais aussi beaucoup ça. Et quand je vois des photos de l’époque, ça me procure systématiquement une... [Lire la suite]

14 mars 2021

le nombril de Kali

La pauvre petite bête qui est maltraitée, mal nourrie et mal aimée. C’est ma chienne. Enfin, quand je dis que c’est ma chienne, ce n’est pas tout à fait vrai, c’est la chienne du patron mais c’est un peu la mienne, par ricochet et comme je suis probablement celui qui lui fait le plus de câlins, à Kali et que c’est moi qui la promène, avec son demi-frère Shuka, pendant les confinements et chaque dimanche matin, en dehors de ces confinements et que c’est aussi moi qui les emmène tous les deux chez le toiletteur environ tous les trois... [Lire la suite]
03 mars 2021

partenaire de printemps

« Viens à la maison, y a le printemps, qui chante ; viens à la maison, tous les oiseaux t’attendent… » Le printemps, c’est dans moins de trois semaines et même mieux que ça, c’est dans 18 jours. Plus que 18 fois dormir et on entendra le printemps chanter et on verra plein d’oiseaux patients. Des oiseaux partout qui attendront de voir si cette année, le printemps sera synonyme de la promesse de l’amour. Car les oiseaux aiment bien savoir que les gens s’aiment. Et que des princes épousent des princesses ou encore mieux,... [Lire la suite]
29 janvier 2021

confidences sur un oreiller

Bon, si je prends quelques minutes pour réfléchir vraiment, je vais revenir un instant sur cette histoire de gilets jaunes et casseurs réunis puisqu’on m’en a aimablement fait le reproche, lors d’un cinq à sept, entre deux et quatre, un jour d’éclaircie entre deux pluies. « J’aime bien faire l’amour avec toi mais je trouve que tu es très dur avec les gilets jaunes et pas assez avec d’autres. » D’abord, permets-moi de te dire que tu as oublié de dire « et casseurs réunis » quand tu as parlé de Gilles et John, entre... [Lire la suite]
29 décembre 2020

je t’attendais, hier

Je t’attendais hier, à 10h, à la station Jardin Botanique mais j’ai fini par me dire que tu ne viendrais pas, que tu ne viendrais plus car à midi, j’ai décidé de revenir chez moi, j’avais pas mal de trajet pour arriver à l’heure du déjeuner et n’éveiller aucun soupçon. Et j’ai terminé ma journée d’une façon un peu triste. J’aurais évidemment préféré me sentir plus heureux mais ça fait partie de notre histoire : t’attendre, à te guetter, à t’espérer. Et si nous continuons sur la même lancée de ne pas la commencer, cette histoire... [Lire la suite]