04 novembre 2019

Marie douceur, Marie colère

Une des plus belles femmes du monde. Des yeux à vous faire tomber à la renverse. Une voix qui me charmait dans chaque chanson. Et une certaine folie qui, même si elle m’effrayait un peu, me plaisait malgré tout. Mon amour, mon amie… J’aurais tellement aimé pouvoir lui dire, si j’avais pu la rencontrer, à l’époque où elle était une femme publique mais moi, j’étais bien trop jeune et j’avais d’autres idoles qui occupaient mon quotidien, mais elle, elle, elle avait une place particulière dans mon cœur. Combien de fois suis-je allé sur la... [Lire la suite]

26 novembre 2018

des nouvelles inattendues d’Arturo, ce vieil ami, ce frère

Quelle ne fut ma surprise, hier midi, en allant déjeuner chez des amis à Libourne, pour un rendez-vous fixé depuis un mois, annulé en cours de semaine à cause des gilets jaunes et finalement, maintenu car on pouvait s’y rendre sans prendre le risque d’être empêché de passer (qu’elle aille se faire voir, la Jacline Mouraud avec ses vidéos idiotes et ses propos sans aucun fondement, tiens, ça, c’est fait !) et donc, nous nous sommes retrouvés à neuf autour d’une table. Neuf dont trois que je ne connaissais pas. Et une que je ne... [Lire la suite]
29 juillet 2016

bientôt la fin

Du mois de juillet, je précise. Bientôt la fin du mois de juillet. Dans mon boulot, ce sera demain. Dans la vraie vie, la vie normale, ce sera lundi. Mais dès demain, ce sera la facturation de fin de mois, pour moi et pareil pour l’inventaire. Ça me fait un peu sourire car le stock, ce jour-là, on demande à ce qu’il soit précis comme si c’était moins important les autres jours. On vit dans une drôle d’époque. En tout cas, dernier jour du mois demain mais surtout, dernier jour de boulot de la semaine. Ma deuxième après ma reprise. Deux... [Lire la suite]
20 septembre 2015

ne plus pleurer

Ce n’est pas vraiment que c’est trop triste et que je n’arrive pas à me contenir mais je ne fais que pleurer. Comme si un grand malheur m’était tombé sur le coin de la figure. Sur la tête. Comme si je vivais un grand chagrin d’amour. À mon âge… Non, si je ne fais que pleurer, c’est bien à cause de ce salopard d’allium cepa. Et encore, je dis salopard au singulier alors qu’ils sont nombreux. Souvent, il est tout seul et nous sommes face à face mais parfois, ils sont plusieurs et alors là, autant vous dire que le combat est inégal, je... [Lire la suite]
08 juin 2015

compter pour ne rien dire

En faisant un courrier à un ami de la région lilloise, ce matin, j’ai écrit la date du jour : 08/06/15 et ça m’a fait un effet étonnant, auquel je ne m’attendais évidemment pas : quelle curieuse date ! Quelque chose me choquait dans ce quantième millésimé. Quelque chose qui heurtait mon éducation scolaire, celle qui remonte au plus loin, mes classes dans le primaire. Une époque décidément bel et bien révolue, celle de Senlis, l’école Notre Dame, oui, oui, une école privée à tendance religio-catholique. Ou... [Lire la suite]