05 janvier 2020

quatre films sinon rien

Hier, j’ai fait, vécu, pratiqué un marathon de cinéma. C’était organisé par la ville de Bordeaux et plus on était capable de voir de films, plus on avait de chance de gagner un prix. Il suffisait d’assister à des séances consécutives uniquement espacées de moins de quinze minutes entre chacune d’entre elles. Et je m’étais inscrit en participant libre, amateur, non entraîné. Juste pour voir et pour savoir si j’étais capable d’assurer parce qu’on a beau dire, mais des heures assis dans une salle obscure, il y a toujours un moment où ça... [Lire la suite]

12 octobre 2019

se recycler

Voyons voir… Si je devais me recycler, dans quoi pourrais-je exceller ? Dans quel secteur pourrais-je faire mon beurre et l’argent du beurre et le cul du crémier. Rhôôô, que ne me faites-vous pas dire ! En premier lieu, je pourrais enfin écrire un roman, qui constituerait le socle d’une future grande œuvre qui serait reconnue universellement dans les siècles et les siècles à venir (amen) même après la fin du monde car on ne peut rien contre la littérature. Ou alors, je pourrais tenter de jouer au loto mais pas en tant... [Lire la suite]
21 mai 2019

un grand pas pour l’Humanité

Samedi matin, j’ai fait l’ouverture de la piscine Tissot, à Bacalan. Je préfère y aller juste au début de l’horaire car c’est le seul moment où  on peut nager à peu près tranquillement sans être gêné par les autres et inversement. J’avais un seul objectif : faire cinq cent mètres et utiliser les dernières entrées qu’il me reste avant la fin du mois, c’est-à-dire trois. Maintenant, il ne m’en reste plus que deux. Et comme je serai sur la région parisienne, de lundi à mercredi prochains, il faut savoir que je viendrai... [Lire la suite]
21 octobre 2017

des livres qui ont un certain prix

On approche de la période des prix littéraires et avant-hier (ou hier – à moins que ça ne soit l’inverse), j’ai entendu parler de prix parallèles, de prix moins officiels, moins connus et surtout, de prix originaux pour ne pas dire farfelus. Et il n’en fallait pas plus pour que ça me parle et que ça me titille. Ça me parle ou ça me titille ? Je crois que ça me partille. Comme ça, tout le monde est content. On va donc oublier les Goncourt, Renaudot et autres Interallié pour évoquer trois prix non moins prestigieux pour ceux qui... [Lire la suite]