05 octobre 2018

t’étais où, Chouchou ?

Eh bien, tu étais où, Chouchou, depuis deux ou trois semaines ? J’ai à peine tourné le dos que toi, tu as disparu. Je te rappelle que tu es censé être à mon service et que là, il y a vraiment un bail que je ne t’ai pas vu. T’étais où, où, où, où, où ? Pas là mais t’es où, pas là mais t’es où ? Outre le fait que je suis un peu contrarié, je dois te dire que je commençais surtout à m’inquiéter. Pardon ? Je t’ai donné quinze jours de vacances ? Comme ça ? Trois ou quatre mois seulement après t’avoir... [Lire la suite]

12 février 2015

organique

S'il est vrai que je fréquente souvent les médecins comme d'autres ont des amants ou des maîtresses en veux-tu, en voilà, chez moi, ce n'est pas une partie de plaisir. Avec moi, ce sont les médecins malgré moi. Je me méfie d'eux, je les surveille de près et je veille au grain pour ne pas me faire entuber. J'ai une dent contre mon dentiste. Mon opthalmo ? Je l'ai à l'œil. J'ai mon oto-rhino dans le nez. Avec mon podologue, ce n'est jamais le pied. Avec mon dermato, je n'ai jamais eu de pot. Mon gastro m'estomaque à... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
18 décembre 2013

toi, à trois temps

Il suffisait que tu sois là pour que je me sente moins seul, certes, mais surtout, pour que je me sente mieux. Parce que tu es mon repos et le guerrier que je suis a besoin de ces temps de pause avec toi. À besoin de se poser avec toi. Prendre la pause comme pour instant. Un instantané. Un temps suspendu. À nos lèvres. À nos bouches pas tout à fait rassasiées car elles y reviennent toujours. Elles aussi. Il suffit que tu sois là pour que ma migraine se réduise en mal de tête mais dès que tu t’en vas, que je m’en vais, j’ai le mal de... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 15:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 septembre 2013

équinoxe

Entre l’aube renaissante du printemps et le crépuscule latent de l’hiver la frontière est bien vague à mon corps Et je m’en vais lent   Tout alentour de moi reste si vert que j’y pense tant et tout le temps j’ai sommeil et veux dormir… je m’endors Et je m’en vais lent   Si longtemps attendus ô tous mes amours amants que nous fûmes amants d’une nuit vous retrouver au-delà de ce monde fragile Et je m’en vais lent   Mais encore je veille et je veille toujours Sur cette vie qui n’a pas de prix Pierre, Paul,... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,