30 juillet 2020

65 euros pour être empoisonné

Hier soir, j’ai ouvert une bouteille de rosé d’Anjou mais j’ai dû mettre deux glaçons dans mon verre car il n’était pas au frais, ça m’a pris comme une envie de pisser. Et quand on me connaît, on connaît aussi mes envies de pisser et on sait que quand j’y fais allusion, ce n’est pas qu’une image. Je suis un grand pisseur devant l’éternel et je pourrais faire rougir toutes femmes du monde car je suis aussi une grande pisseuse… J’ai ouvert une bouteille de rosé parce que je n’ai pas été très en forme de toute la journée. Parce que... [Lire la suite]

23 février 2019

grâce à Dieu

Grâce à Dieu, j’ai pu traverses la manifestation routinière de ces derniers 15 samedis, en total contre sens, sans faire de dégâts. J’ai été surpris de la jeunesse de nombre de participants. Et de la vieillesse d’un autre nombre. Et des tambours. Du bruit. Du bruit. Du bruit. Et du RIC à tous les sauces. Grâce à Dieu, je n’ai pas aperçu de casseurs réunis, probablement qu’ils n’étaient pas dans le cortège (interminable) que j’ai traversé un peu en long et surtout en large. Et je n’ai pas été si fier que ça. Courageux mais pas... [Lire la suite]
29 mars 2017

le poinçonneur de Gruyères

Maintenant que je me suis fait une pause sur l’aire d’autoroute de Gruyère en Suisse, la semaine dernière, je peux affirmer que je maîtrise bien le sujet et je peux donc vous confirmer que le gruyère suisse n’a pas de trous. La seule chose sur laquelle j’hésite, c’est : dois-je mettre un « s » à trou(s) s’il n’y en a pas ? Probablement qu’il faut en mettre un car s’il y en a, des trous, il y en a forcément plus d’un. La confusion des genres, pas chère à Ludovine de la Rochère ni à Christine Boutin, vient du fait... [Lire la suite]