10 juillet 2019

ça m’a fait du bien de repartir encore deux jours

Ça m’a fait (beaucoup) de bien de repartir (encore une fois) deux jours. D’abord, parce que personne ne s’en est rendu compte si ce ne sont le patron, Claude et les deux chiens qui eux, m’ont vu puisque je suis retourné les voir à Biscarrosse, dans leurs quartiers d’été. Et pendant ces « un peu moins de » deux jours, j’ai cuisiné, mangé avec mes amis, joué avec les chiens, caressé les mêmes chiens, dormi au premier étage, dans une chambre qui donne sur la piscine et sur le golf et la forêt, bien au calme et j’ai même fait la... [Lire la suite]

04 juillet 2019

j’ai oublié de compter les prunes !

Putain ! J’ai oublié de compter les prunes, l’autre jour ! Merde, merde, merde ! Et puis maintenant, c’est un peu tard pour revenir en arrière. Il faut dire qu’avec cette histoire de triste abandon, j’ai dû avoir la tête ailleurs et je me suis un peu déconcentré sur le reste. C’était bien la peine qu’on les pèse les prunes si on ne sait pas à quoi correspond sept kilos deux cents grammes moins la bassine qui les contenait. Mettons que cette dernière pèse 200 grammes, à vue de nez de balance, ça faisait sept kilos de... [Lire la suite]
26 mai 2019

prêt à partir ?

Bon, demain, normalement, je prends le train. Ma valise n’est pas encore faite, ce qui est plutôt normal, quand on me connaît, je suis plutôt du genre à la faire au dernier moment. Mais j’ai déjà sorti le roman que je vais emmener pour lire dans le TGV et un second bouquin au cas où je terminerai le premier trop vite (dans un TGV, on lit forcément plus vite que dans un train standard) et j’ai pris un marque-pages. Le reste, brosse à dents comprise, pour moi, c’est toujours accessoire, si je puis dire, ça passe après. Tout comme la... [Lire la suite]
04 avril 2017

born to lose

En anglais, born to lose, ça signifie « né pour perdre » et hier, j’ai eu cette chanson en tête. Parce que j’étais à Toulouse et je me suis dit que je n’étais pas né à Toulouse, I was not born in Toulouse et pas non plus né pour perdre, not born to lose, du moins, je crois. Un aller et retour dans la journée à Toulouse avec juste une halte à Agen, ce n’était pas une première pour moi. Je l’ai déjà fait une bonne dizaine de fois pour le patron, depuis trois ou quatre ans. Parce que dans ces cas-là, je suis convié à... [Lire la suite]