08 juin 2019

avant l’heure, ce n’est toujours pas l’heure

Je le sais bien qu’avant l’heure, ce n’est pas encore l’heure mais que voulez-vous que j’y fasse, ce n’est pas ma faute si je me lève tôt voire trop tôt, je suis programmé pour être du matin et je ne comprends pas pourquoi tout le monde n’est pas comme moi. Non pas que j’aime particulièrement l’uniformité mais sur ce point-là, ça serait mieux que tout le monde suive mon exemple. d’une part, ça limiterait le nombre de noctambules alcoolisés qui viennent emmerder les braves gens qui dorment en rentrant chez eux en s’engueulant comme... [Lire la suite]

26 juillet 2017

au pays de Candy

Je me sens bien, là, je me sens super bien. Je me sens bien comme jamais. Je me sens détendu, calme, reposé… Je me sens loin de tout ce qui m’ennuie habituellement. Je n’ai aucune raison de courir partout. De courir dans tous les sens. Je n’ai aucune raison de m’énerver. De m’angoisser. De subir les assauts de mon stress quotidien. Ici, l’air est doux, ni trop chaud, ni froid. Tiède. Caressant. Il fait bon vivre dans cet endroit que je me suis choisi, pour ma séance d’hypnose. On m’a dit : projetez-vous là où vous aimeriez être.... [Lire la suite]
12 juillet 2016

cinquante nuances de gris

Vu l’état et vu la couleur du ciel de ce matin, en plein mois de juillet, j’ai décidé que pour aller signer le compromis de vente de notre appartement, à 9h30, je vais m’habiller tout en gris. Je serai raccord avec l’ambiance de ce qui se passe dehors. Les rues sales après un mois de festivités alcoolisées non-stop n’incitent pas spécialement à se faire beau pour elles. Les nuages bas, lourds et gris ne donnent pas envie de porter des couleurs claires, joyeuses ou chantantes. Et le fait d’aller chez le notaire ce matin tout en ne... [Lire la suite]
16 juin 2016

ben non, pas ce mois-ci

On s’en doutait un peu, non ? Même si on a cru qu’il y aurait peut-être une bonne étoile pour nous permettre de tenir l’engagement initial du 17 juin. Mais non, les bonnes étoiles, en ce moment, elles sont parties se la péter en douce dans des contrées plus accueillantes, sans doute. Il faut dire que rester en France, actuellement, que ce soit la journée ou la nuit, ça ne donne pas vraiment envie. La journée, ce sont des manifestations, des tueries de gens chez eux, des saccages d’hôpitaux (oui, un seul saccage d’un seul hôpital... [Lire la suite]
11 novembre 2015

Bordeaux, chapelle ardente

Encore une fois, ce matin, encore une fois, ce fut un sentiment de désastre quand je suis parti au garage par mon chemin habituel, celui que prennent nombre de jeunes noctambules sur-alcoolisés, livrés à eux-mêmes, en totale et incompréhensible liberté. Rien qu’entre chez moi et le cours Pasteur, au bout de la rue des Ayres, j’ai dénombré onze cadavres. Onze bouteilles vidées de toute leur substance. Onze bouteilles essorées. Onze bouteilles abandonnées à leur triste sort mais, étonnement, onze bouteilles comme indemnes. Pas du tout... [Lire la suite]
27 janvier 2014

le voyageur immob'il

Je fais du sur place et je n’aime pas prendre des risques. Alors, quand l’ascenseur arrive, je n’appuie que sur le bouton de l’étage où je suis déjà afin de ne pas me retrouver ni trop haut, ni trop bas. Et ainsi, je me sens bien, chez moi, dans mon mètre carré où je me sens en sécurité car s’il m’arrive un problème, j’ai un bouton d’appel en urgence alors que dans la vraie vie, non. C’est chacun pour soi. Je veux être sûr qu’on s’occupera de moi si j’ai besoin d’aide. Je ne veux pas me retrouver tout seul dehors. Tout seul au milieu... [Lire la suite]