10 mars 2020

agressé par une féministe

Avant-hier, je me suis fait agresser par une féministe. Et je peux vous dire que j’ai été d’autant plus surpris que je n’ai rien vu venir. Je passais tranquillement dans la rue, il y avait un graffiti qui dénonçait la récompense faite à Violansky pour son film « Je t’accuse » et j’ai haussé les épaules et là, par derrière (quel courage !), une nana forte comme un mec… Pardon, je retire cette dernière partie de phrase et je reprends : une nana forte comme un turc… Non, une nana, forte comme une enclume (je sais, on... [Lire la suite]

08 février 2020

échelle de valeurs

Waow, tu as entendu à la radio ? Il paraît qu’il y a une personne qui s’est fait agresser et à qui on a retiré toutes les chairs du visage… Oui oh ben tu sais, moi, j’ai bien eu des migraines pendant 40 ans et personne n’en a jamais parlé à la radio ni à la télé, alors, tu sais, hein… Franchement, tout le monde n’a que ses propres petits problèmes à la bouche… Enfin, pas à la bouche de la personne qui s’est fait agresser parce qu’elle n’en a plus de bouche mais les autres. Regarde, ceux qui se filment pour raconter leur vie... [Lire la suite]
06 septembre 2019

on peut se convaincre qu’il fait jour

On peut se convaincre qu’il fait jour, on peut se dire qu’il fait jour et on peut jouer à s’il faisait jour. On dirait qu’il ferait jour et que ça serait le ciel bleu et le soleil qui seraient au-dessus de nous et que ça serait vachement bien. Mais non, en réalité, il fait encore nuit et bel et bien nuit, même. Je sais que je ne me trompe pas car j’écris ce billet à tâtons. Je n’ai pas allumé la lampe de la coiffeuse qui me sert de bureau (quel comble d’avoir une coiffeuse comme bureau pour quelqu’un comme moi qui ne se coiffe jamais... [Lire la suite]
29 août 2016

dis, quand reviendras-tu, dis, au moins le sais-tu ?

Si encore on avait les clés de son nouvel appartement, on pourrait aller voir si on trouve des indices. Mais tu le connais, Stéphane, quand il s’agit de donner son trousseau, il a toujours une bonne raison de ne pas le faire. Même à sa femme de ménage. Quand on n’a pas confiance, qu’est-ce que tu veux que je te dise ?... En même temps, qu’est-ce qu’on aurait vu ? À moins qu’il ne se soit fait agresser chez lui et qu’il soit en train d’agoniser, moi, je préfère ne pas voir ça si c’est le cas. Oui, mais on aurait pu voir... [Lire la suite]