02 juin 2021

assurance dépendance

J’ai signé le contrat hier matin, à 11h27. Mais il ne prendra effet qu’à partir d’aujourd’hui, le lendemain d’hier. Et donc, là, en ce 2 juin 2021, je suis officiellement souscripteur d’une assurance dépendance pour s’il m’arrive une tuile et que je doive être placé dans un établissement spécialisé ou que j’aie besoin d’aides à domicile pour me lever, me faire la toilette (en bas compris), m’habiller, me préparer et m’aider à manger, m’accompagner dans des sorties utiles ou agréables : « Un petit tour dans le jardin de la... [Lire la suite]

21 mai 2021

juste après, encore un peu

Ça fait du bien. Nous venons de passer un délicieux moment ensemble, toi et moi. Et nous sommes là, l’un contre l’autre, dans cette espèce d’état d’abandon, de fatigue positive et de plaisir. Nous avons chaud, c’est très agréable d’être l’un contre l’autre, comme ça, même juste après, encore un peu. Toi, je te regarde, tu fermes les yeux. Tu as peut-être accumulé un manque de sommeil, récemment. En tout cas, tu es toujours aussi magnifique, même quand tu fermes les yeux. J’entends ta respiration un peu plus lourde. Je sens que tu... [Lire la suite]
28 avril 2021

après les Fontenelles, surtout, ne pas prendre Boisne

Au deuxième rond-point, tu prends la deuxième sortie et là, en direction de Sainte-Néomaye. Tu ne peux pas te tromper et tu verras, c’est une jolie petite route, bien plus agréable que l’ancienne nationale. Oui, parce que ça doit être devenu une départementale, maintenant. Oh, ça fait bien un certain temps de ça, je ne me souviens plus quand ça a été déclassé. Quand tu vas traverser Sainte-Néomaye, tu seras surpris, car c’est un village assez étendu et on ne dirait pas qu’il n’y a pas beaucoup plus de 1 000 habitants. Il y a... [Lire la suite]
23 septembre 2020

les mains fatiguées

Je pense que ça ne m’était jamais arrivé avant. J’ai déjà eu froid aux mains, j’ai déjà eu des ampoules aux mains à force de visser ou de dévisser en montant des meubles, j’ai déjà eu mal aux mains parce que je m’étais coupé, coincé, tapé dessus ou que sais-je encore mais je crois, non, j’en suis sûr, je n’avais encore jamais été fatigué des mains comme ce fut le cas, hier soir. Je ne sais pas ce que j’ai branlé (facile !) mais j’avais les mains crevées, épuisées, flapies. Des mains éreintées. Je suis éreinté des mains. Je suis... [Lire la suite]
03 juin 2020

c’est bon de vous revoir

On va encore dire que je ne fais rien qu’à ronchonner et vous aurez probablement (sans doute) raison mais bon, on ne se refait pas à mon âge, si ? En tout cas, compte tenu que, finalement, je ne me trouvais pas si mal que ça, pendant le confinement (j’avais un peu l’impression d’être seul au monde et ça m’a plutôt bien plu), je trouve que le retour progressif (à vitesse grand V depuis deux jours) à la vie d’avant n’est pas si plaisant que ça, comme je l’avais craint. Et si je peux trouver agréable, a priori, que les magasins... [Lire la suite]
08 décembre 2018

le calme qui cache le chaos ?

Je suis du genre à ne pas savoir totalement apprécier un moment calme et/ou heureux car je me dis que forcément, ça cache quelque chose. Et ce matin, c’est exactement mon état d’esprit. J’ai embauché un peu plus tôt que d’habitude afin de pouvoir également rentrer plus tôt, ce que j’ai réussi à faire car il est 7h50 et je suis chez moi, devant l’ordinateur, l’esprit tranquille d’avoir fait mon boulot et avec le sens du devoir accompli. Je n’ai pas eu de problème pour aller au boulot ni pour en revenir, juste une voiture qui roulait à... [Lire la suite]

26 juillet 2018

devine qui j’ai croisé ce matin, Chouchou

Chouchou ! Devine qui j’ai croisé, ce matin, en revenant du boulot ? Je n’en reviens pas. Ça fait des années qu’on ne l’avait pas vue. Pardon, que je ne l’avais pas vue. Parce que c’était largement avant que tu viennes à mon service, mon pas vieux. Oui, toi, tu ne la connais pas autant que moi, qui suis d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître mais tu en as forcément entendu parler. C’est obligé. Elle est tellement connue. Il faut dire qu’elle a été une sacrée star, à sa grande époque. Ça doit être dans... [Lire la suite]
16 juillet 2016

je suis Nice but it is not very nice

Cruelle ironie du sort, Nice, en anglais, ça signifie « agréable », « bien », « gentil »… autant de mots positifs qui semblent bien faibles, deux jours après le drame. On a beau dire, ce n’est pas la première fois que nous subissons une telle volonté de tuer des innocents mais on ne s’y fait pas. L’émotion est toujours la même. Encore et toujours. Et on sait que ça recommencera et on sait qu’on aura encore la boule au fond de la gorge. Et on sait qu’on entendra que la vie continue et qu’on va prendre des... [Lire la suite]
21 juin 2016

quel été, quel été moche

Ah ça oui, qu’elle était, qu’elle était moche, cette première journée de l’été… C’est dommage parce que vraiment, on peut dire que ça avait bien commencé, il ne faisait pas trop chaud en allant au garage, à 3h45, cette nuit, bien au contraire, il faisait même très bon. C’était vachement agréable. Et je suis parti travailler. Aucun incident sur la route. Pas de bazar sur mon bureau après un week-end forcément trop court. Et j’étais habillé en jaune (mon tee-shirt) et Émilie aussi, mais le sien, il avait des fioritures, des espèces de... [Lire la suite]
23 janvier 2016

aveuglément

Un coup de cœur pour trois pièces mais pas pour le reste. Un peu dommage de laisser 155 mètres carrés partir comme ça, d’un revers de manche mais il faut savoir raison garder, c’est bien beau de vivre dans un séjour magnifique après être passé par une entrée splendide et d’avoir une cuisine très agréable et presque assez grande pour y bien travailler mais pour le reste, les chambres, le bureau et tout ce qui est là-bas, derrière, non, pour moi, c’est impossible de me projeter. Déjà, rien que le lieu, cours Victor Hugo, quand je pense... [Lire la suite]