02 octobre 2018

dans son sommeil

Je vous jure que je n’y suis pour rien si Charles Aznavour est mort. D’abord parce que la police a conclu à une mort naturelle, dans son sommeil et donc, on ne peut pas la qualifier d’homicide. Ou alors, il faut s’attaquer à Morphée. Non, parce que moi, quand j’ai appris la nouvelle, hier en début d’après-midi, j’ai eu une bouffée de chaleur. Tu vas voir qu’ils vont croire que c’est moi. Que c’est à cause de moi, que je me suis dit. Oui, parce que je me tutoie, moi. Je ne vais pas faire de chichis entre moi. Et bien sûr, même si ça... [Lire la suite]

09 août 2018

je ris, j’éternue, j’ai des fuites urinaires

Je ne sais pas pour vous mais moi, je suis facilement et régulièrement agacé par certaines pubs. Soit parce que je les trouve mal faites voir insupportables, soit parce que je n’en peux plus de les entendre et/ ou de les voir sans arrêt, jour après jour voire limite heure après heure et je crois que le pompon, en la matière, c’est pour la marque Comme j’aime, vous savez, ces gens qui proposent de vous envoyer tous vos repas afin de vous faire maigrir avec force témoignages d’anciens gros pour qui ça a marché. Dès qu’on écoute une... [Lire la suite]
10 décembre 2017

baroud d'honneur

Bon, puisque son cercueil a quitté la France, on va lui rendre un dernier hommage, pas du tout national, celui-ci, cette fois et après, je propose qu’on n’en parle plus pendant un certain temps parce que là, bon, ça va, quoi, non ? J’ai juste deux ou trois choses à préciser vu que j’ai pu passer pour un mauvais français qui n’a pas été plus ému que ça à l’annonce de la mort de qui vous savez et qui n’a pas regardé l’hommage populaire que le pays, qu’une partie du pays lui a rendu hier et qui n’est pas resté sur Paris non plus au... [Lire la suite]
15 juillet 2015

chienne en chaleur

C’est encore elle, c’est toujours elle. Elle, qui pointe le bout de son nez, le bout de son tison pour nous en marquer comme on marque le bétail au fer rouge. Elle est revenue, elle est presque là, la canicule, cette chienne en chaleur, celle qui voudrait nous en faire profiter contre notre gré. Celle qui nous viole de ses ruts intempestifs et parfois de longue durée. Cette nymphomane des phénomènes météorologiques. Celle qui ferait bien de se faire soigner pour nous foutre un peu la paix et nous laisser respirer. Celle qui fait suer... [Lire la suite]