23 janvier 2014

l'étourneau dit

Ah, ça m’agace, ça m’agace, ça m’agace. Il y a vraiment des jours où j’ai du mal à canaliser non seulement mon stress et mes émotions mais aussi et surtout, mes idées, le fil de ma pensée et donc, celui de mon être. Et là, depuis tout à l’heure, je suis en train de me tripoter les neurones, d’une seule main, pour tenter de retrouver ce dont je devais me souvenir. Et j’ai beau essayer de tout reconstituer, il y a un trou dans la chaîne, un maillon manquant, une poche percée, trouée dans mon pantalon de jeans. Pas grave, ça, c’est... [Lire la suite]