16 mars 2017

j'ai l'air d'une chanson dans la tête

Ah, comme c’est agaçant, j’ai une chanson dans la tête et je n’arrive pas à me souvenir de ses paroles, ni de son interprète et encore moins de son titre. Je n’ai que l’air qui me trotte dans le crâne depuis ce matin, depuis que je me suis levé et autant la mélodie est jolie qu’elle en devient plus qu’énervante à force de ne pas savoir de quoi il retourne. Peut-être que je pourrais vous en fredonner un bout pour voir si parmi mes nombreux rares lecteurs, il y en aurait un qui saurait m’aider à répondre à cette question existentielle. ... [Lire la suite]

23 juillet 2016

je n'ai pas la fibre

Je crois que je n’ai pas la fibre paternelle. Sinon, ça se saurait, depuis le temps. À plus proche d’être un joyeux sexagénaire que d’entrer dans la cinquantaine, si j’avais voulu, il y a longtemps que je m’y serais mis. Comme ça, ça serait fait et on n’en parlerait plus. D’ailleurs, je crois qu’on ne va plus en parler. Comme ça, on pourra passer à autre chose. D’ailleurs, je crois qu’on va passer à autre chose. Comme ça… oui, c’est agaçant, hein ? Je sais que je n’ai pas la fibre optique. Sinon, ça se saurait. Et je n’aurais... [Lire la suite]
02 juin 2016

c'est agaçant, hein ?

C’est agaçant, hein, quand je ne parle que des grèves, des manifestations et de la CGT, dans mes billets depuis quelques temps ? Hein, que c’est agaçant ? Ben non. Pas plus que la CGT, qui bloque les dépôts de carburant (on s’en fout, ici à Bordeaux, il n’y a la queue nulle part pour avoir de l’essence.) Pas plus que n’importe quel syndicat du rail qui a voté une grève illimitée et reconductible (je m’en fous, je n’ai plus de train à prendre dans l’immédiat.) Pas plus que n’importe quel syndicat qui a décidé de fermer les... [Lire la suite]
23 juin 2015

tous les dix mètres

Hei, hi, hei, ho, je rentre du boulot. C’était ce matin, ma reprise. Et tout à l’heure, je suis rentré en passant par la rue Ste Catherine, histoire de prendre un journal gratuit au passage. Journal que je n’ai pas trouvé, en revanche, j’ai été pas mal sollicité. Est-ce parce que les gens ont senti que j’étais de nouveau un salarié en puissance ? En pleine possession de ses moyens ? Je ne sais pas mais une chose est sûre, la première personne à m’interpeller, c’était une femme qui m’a demandé une petite pièce pour manger.... [Lire la suite]