21 décembre 2018

oui, j'ai été abusé par le père Noël

Normalement, mes parents ne sont pas au courant mais j’ai été abusé par un Père Noël, ceci expliquant bien évidemment cela. N’allez pas croire que ça s’est passé sur ses genoux lors d’une séance photos dans un centre commercial comme on le voit faire souvent de nos jours, non, ça s’est passé en catimini, à l’insu de tout le monde et, je dois bien le reconnaître, ce fut d’abord et avant tout une très belle histoire d’amour. En premier lieu, il faut savoir que j’ai été élu le plus beau bébé de France 1960 même si je suis né en 1959... [Lire la suite]

12 mars 2018

des œuvres qu’on rencontre

Il y a des œuvres qu’on rencontre et qu’on ressent tout de suite comme importantes voire essentielles. Ça fait deux exemples en quelques jours, pour moi. Et pourtant, je ne suis pas né de la dernière pluie, si je puis dire, en ce moment, en ces temps gibouleux, mais là, je viens de prendre deux claques dans la figure tant ce que j’ai vu et lu m’a touché au plus profond de moi. Comme si c’étaient eux, comme si c’était moi. Parce que c’étaient eux, parce que c’était moi. Appelle-moi par mon nom et je te dirai qui tu es, qui tu as été et... [Lire la suite]
20 décembre 2017

compter sur soi

Je me souviens d’un mauvais début de nuit, je devais être jeune adolescent et dans ma chambre de garçon boutonneux, il m’était venu à l’idée de compter jusqu’au maximum qu’il m’était possible de faire sans m’endormir. Je veux dire que je voulais arriver à un nombre que je voulais mémoriser avant de sombrer dans le sommeil pour pouvoir reprendre à ce niveau-là une autre fois, si j’en avais soit besoin, soit juste envie. Et je me revois encore en train de me dire : mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf et deux mille. Et m’arrêter... [Lire la suite]
11 juin 2017

pas tous les matins, en me rasant

Non, je n’y pense pas tous les matins, en me rasant car je ne me rase pas tous les jours et encore moins le matin. Au mieux, c’est après le boulot, vers midi, quand je suis rentré chez moi et quand c’est le week-end, c’est quand ça me prend. Et en plus, je me rase deux ou trois fois par semaine, pas plus. Parce que zut, je n’ai pas que ça à faire. Se raser ? On en rêve quand on est adolescent et que ça ne pousse pas assez vite car on est obsédé à l’idée de devenir un homme, un mec. Mais avec le temps, on y trouve plus de... [Lire la suite]
24 novembre 2016

mes premiers émois de lecteur

Je crois que mes plus vieux souvenirs de lecture, comme pour beaucoup de gamins, en tout cas, ceux de ma génération, ce sont les romans pour enfants des bibliothèques rose et verte. Et j’ai particulièrement vibré et re-vibré aux aventures du Club des Cinq et à celles du Clan des Sept. C’étaient mes préférés. Je me suis souvent identifié à ces bandes de gamins à qui il arrivait tant d’histoires… imaginez un peu, moi qui étais un rêveur… Ensuite, je me souviens surtout de quand j’ai découvert les livres au format de poche, à Fouras,... [Lire la suite]
13 avril 2016

pile soixante-quinze kilos

Ah non, je vous en prie, n’allez pas croire que j’étale mon poids en toutes lettres dans le titre de ce billet ! Je sais bien que j’ai pris dix kilos depuis que j’habite à Bordeaux. Sans doute l’âge. Sans doute les odeurs de poisson. Sans doute quelques abus de plages sauf depuis quelques années. Je le sais bien, ça mais bon, de là à dire que je pèse 75 kilos alors que je ne mesure qu’un petit mètre soixante-dix pour ne pas dire soixante-neuf car je sais bien que certains vont en profiter pour se gausser et pour glousser si je... [Lire la suite]

03 janvier 2016

boulevard St Michel

Est-ce que j’étais fan de toi ? On ne peut pas dire ça mais je t’aimais bien car tu sortais du lot. À une époque où j’étais adolescent, tu as fait partie de ceux qui m’ont ouvert un horizon même si je t’ai considéré comme un peu moins important que d’autres à qui je t’ai comparé. On a beaucoup parlé de toi, depuis quelques années, principalement parce que tu étais malade. Et la chronique de ta mort annoncée m’a un peu sidéré. On dit que c’est la vie. Tu devais partir en septembre, tu es parti en tout début d’année. Peut-être... [Lire la suite]
02 janvier 2016

et s'il n'était pas une fois

On va partir de ce principe. Que pour une fois, s’il n’était pas une fois, y aurait-il alors eu des princesses au bois dormant qui pourraient se faire réveiller d’un simple et chaste baiser (à peine sur leurs lèvres fermées) par un prince charmant. Quand j’étais petit, j’aimais les contes mais ça n’était pas ce que je préférais. Je n’ai pas de souvenir d’histoire que me racontaient mes parents. J’ai des souvenirs de livres pour enfants que je lisais dans mon lit. Et en particulier, un soir, je lisais un roman adapté à mon âge, bien... [Lire la suite]
28 novembre 2014

un bain d'adolescence

C’est étrange comme ça m’a fait, ce matin, en regardant l’album de quelques photos de quand j’avais entre 16 et 25 ans. Un album avec un petit nombre de clichés mais assez symptomatiques de celui que j’ai pu être et de celui que je suis devenu. Quelqu’un qui ne faisait pas forcément son âge, quel que soit le moment où il a été figé sur la pellicule. Avec trente-cinq (environ) d’écart, j’ai été surpris par le fait que malgré mes multiples complexes de l’époque, j’étais capable de poser devant un objectif. J’avais oublié ça. Et pas... [Lire la suite]
28 juillet 2014

escale à tort (et à travers)

Je me souviens, quand j’étais petit, il n’y avait pas beaucoup d’escalators dans les magasins de là où j’habitais et même dans le métro, quand nous allions sur Paris, hormis dans les grands magasins, éventuellement, je n’ai pas souvenir que c’était une chose normale dans notre quotidien. Et de ce fait, quand il y en avait un, secrètement, j’espérais que nous allions le prendre et je souriais jusqu’à mes oreilles car c’était un peu comme une fête. C’était un temps où les enfants que nous étions étaient encore capables de s’émerveiller... [Lire la suite]