13 juin 2019

moi, finalement, j’en suis revenu

Finalement, on en parle, on en parle mais moi, j’en suis revenu et même assez vite revenu. Il n’y avait aucune raison que j’y passe plus de temps que ça. Et finalement, une fois rentré chez moi, je me suis dit que j’étais le champion du monde du voyage éclair. Parti très tôt le matin, 6h25 pour poser mes chaussures chez moi à 17h20, ça fait un road trip de 11h. Ce n’était donc pas la peine de que je fasse une valise pour si peu. Pour si peu de temps, principalement. Je n’ai pas eu besoin de me changer entre hier matin et hier... [Lire la suite]

13 mars 2017

si ça se trouve, j’aurai écrit pour rien

Écrire dans le vide, écrire pour rien. C’est ça. Si ça se trouve, j’aurai écrit pour rien. Tout ça. Tout ce que j’avais envie de dire, aujourd’hui, je l’aurai dit pour des prunes. Comme si j’avais parlé à un violon et pissé contre un mur. Aucune oreille ne m’aura entendu. N’aura entendu mon cri. Pas un cri désespéré, non, juste un cri d’existence après une espèce de sieste qui s’est légèrement éternisée. Pas un cri qui fait peur, à la Munch, non, juste un cri dans le vide, un cri pour rien. Un écrit comme un chuchotement. À peine... [Lire la suite]
09 février 2016

136 sur 577

Après, il ne faudra pas s’étonner que les gens n’aillent pas voter ou votent dans les extrêmes dont une. Après, il ne faudra pas pleurer si les hommes politiques n’ont plus la côte auprès du peuple. Après, il ne faudra pas se plaindre si tout ou partie de ces 441 absents ne sont pas réélus lors du prochain scrutin. Tant pis, tout part à vau-l’eau il semble qu’on n’y peut rien. Mesdames et messieurs les députés, pour qui nous avons voté (je fais partie de ceux qui ne s’abstiennent jamais), qui avez préféré ne pas venir pour telle ou... [Lire la suite]
14 décembre 2015

un soulagement, malgré tout

Encore une fois, hier soir, j’ai ressenti de la fierté au vu des résultats de ce deuxième tour des élections régionales de 2015. De la fierté après la crainte et le découragement de la semaine précédente. Les français se sont réveillés et ont fait ce qu’il fallait pour qu’aucune région ne soit accaparée par ceux qu’on connaît (peut-être mal mais tant pis, ce qu’on en connaît, ça suffit, à mon sens), de la fierté pour ce sursaut républicain et qu’on ne se méprenne pas sur le sens de ce mot qui, lui aussi, a été accaparé par un parti de... [Lire la suite]
03 juillet 2015

météo à la carte

Dans la famille météo, je demande la douceur ensoleillée d’un climat tempéré en plein été... Pioche ! Pourtant, j’avais bien dit que j’étais contre la canicule. Et je n’ai pas fait que le dire puisque j’ai aussi voté contre. Mais encore une fois, je constate qu’on n’a pas pris ma voix en considération. Que mon avis importe si peu que la prochaine fois, je m’abstiendrai. Ou alors, je vais vraiment devenir dictateur et tous ceux qui ne m’auront pas cru avant, seront vite cuits par ma colère et mes sentences punitives. Dans la... [Lire la suite]
09 février 2015

ne t'abstiens pas

Comment voulez-vous que l’on s’en sorte ? On parle d’union nationale, de civisme et d’esprit citoyen et regardez ce qu’il en est, un mois après le grand rassemblement dont nous avons tous été si fiers, le 11 janvier dernier. Depuis le 1 er février, on nous a bassinés avec cette élection législative partielle dans le Doubs avec les querelles de clocher, un patron de parti d’opposition qui a semblé totalement absent ou alors qui n’a pas eu le bon mot d’ordre à l’intention de ses électeurs. Comme si les électeurs avaient vraiment... [Lire la suite]

26 janvier 2015

Είμαι ο Τσάρλι

Il y a pourtant une énorme différence entre « cela suffit » et la suffisance. Entre le « cela suffit » du peuple grec et la morgue de Jean-Luc Mélenchon, hier soir, lors de l’annonce de la victoire de la coalition de la gauche radicale, Syriza, dirigée par le jeune et pimpant Alexis Tsipras. Parce qu’on aura beau dire, mais que contester, dans cette élection démocratique ? Vox populi, vox dei, si je puis m’exprimer ainsi. Alors bien sûr, ça m’arrange que ce soit un parti d’extrême gauche plutôt qu’un parti... [Lire la suite]
22 août 2014

l'impôt sur l'infortune

Dans quel monde vivons-nous, ma bonne dame 2 ? Je vous le demande, mon bon monsieur 2. Comme hier, je fulmine contre ce que j’ai appris avant-hier au sujet des impôts. Je fulmine, je peste et je ne décolère pas. Et de moins en moins, il faut le savoir. Car même si je ne suis pas un spécialiste (ni en économie, ni en fiscalité, ni en sociologie), il me semble que je reste frappé du bon sens le plus élémentaire : Pourquoi plus de la moitié des foyers fiscaux ne paient-ils pas d’impôts ? Je me dis que quelque part, dans... [Lire la suite]
09 mai 2014

des pinces à beau linge

Les préparatifs d’un mariage, c’est fou comme c’est enivrant mais aussi stressant. Et si on oubliait quelqu’un ? Et si on n’avait pas pensé à telle ou telle chose ? Et si le repas n’était pas assez…? Ou s’il était trop… ? Et si on avait choisi un autre traiteur ? Et combien de bouteilles de champagne il faut prévoir ? De toute façon, il faut penser à acheter deux bouteilles de cidre car Alex, c’est quasiment la seule chose qu’il boit, comme alcool. Comme ça, il pourra trinquer avec nous. Avec tout le monde. Et... [Lire la suite]
01 mai 2014

ferme la porte, bonheur et parle plus bas

Ferme la porte, bonheur et parle plus bas car on pourrait bien nous entendre. Ce que j’ai à te dire, dans ce monde où tout pourrait être sur écoute, surveillé, filmé, enregistré, j’aimerais que ça reste entre nous. Parce que ça y est. Maintenant que la date est validée par le dépôt du dossier à la mairie, nous entrons dans la dernière ligne droite avant l’union sacrée. Mais comme la dame qui nous a reçus hier après-midi nous a demandé combien d’invités nous avions prévu pour la cérémonie, je lui ai dit une quinzaine, pas plus, je ne... [Lire la suite]