22 août 2019

je suis encore absent

Mais t’es pas là, mais t’es où, pas là, pas là… Oui, je ne suis pas là, une nouvelle fois. Je suis encore absent. Mais mon absence ne brille pas par sa présence. En réalité (et même si ça me fait un peu – beaucoup – mal de le constater, quand je ne suis pas là, personne ne s’en rend compte – donc, quand je suis là, ça doit être un peu pareil – je dois faire partie des meubles, on me voit peut-être mais on ne me regarde plus – on m’entend mais on ne m’écoute plus) ((ça, c’est de la parenthèse !)) Mais t’es pas là, mais t’es... [Lire la suite]

14 mars 2019

un peu comme une hécatombe

Il y a une espèce de série noire, en ce moment, un peu comme une hécatombe. Principalement à mon travail et aussi un peu chez moi. Au boulot, ça a commencé par mon patron, mon nouveau directeur depuis le mois de septembre, celui avec qui j’ai « négocié » mon départ en forme de rupture conventionnelle. Il est parti en vacances pendant un peu plus de trois semaines pendant les fêtes de fin de l’année dernière (alors que c’est interdit, normalement, dans la boîte, ouh les cornes au patron qui ne montre pas le bon... [Lire la suite]
11 septembre 2018

la raison du moins fort

Oui, comme je le disais hier, à la toute fin de mon billet, je suis en vacances jusqu’au 24 septembre inclus. Je ne suis donc pas là et j’ai forcément tort puisque c’est le lot de tous les absents. Ça m’est égal d’avoir tort aux yeux du monde si au fond de moi, je sais que j’ai raison. L’essentiel, c’est d’avoir sa conscience d’avoir raison pour soi. Et c’est exactement mon cas. Je ne suis pas du genre à être ni prétentieux, ni toujours en terrain conquis, loin de là mais j’aime bien me dire, de temps en temps, peut-être... [Lire la suite]
20 septembre 2017

à deux jours de la fin de l'été

Bon, un indice pour savoir où je pars pendant trois jours ? Je n’ai rien à mettre dans ma valise, rien du tout…. Ça ne vous aide pas ? Allez, faites un effort, quoi ! Oui… Ça veut dire quoi si je ne mets rien dans ma valise ? Franchement, vous devriez faire travailler un peu vos méninges... Que je vais en prison ? Eh bien non, justement, c’est tout à fait ce que je voulais éviter. Non mais en plus, vous m’imaginez, moi, en prison ? Moi, le sirop de la rue… Comment je ferais pour aller au cinéma ?... [Lire la suite]
05 juillet 2017

pas d'abonné au numéro que vous avez demandé

Il n’y a pas d’abonné au numéro de que vous avez demandé. Non, je suis absent. Pour un temps indéterminé. Et donc, c’est inutile de m’appeler ou de m’envoyer un SMS, je ne suis pas sûr que j’y répondrai. Je suis planqué chez moi et je ne veux voir personne. Je ne suis pas forcément d’humeur et je n’ai besoin de rien. Après, vous pouvez toujours tenter de m’envoyer un courrier et on verra bien ce qui arrivera. Mais je doute que… Parce que n’habite plus à l’adresse indiquée non plus. Non, je n’ai pas encore retiré mon nom de la boîte... [Lire la suite]
10 juin 2016

les temps ne sont pas durs pour tout le monde

Les temps ne sont pas durs pour tout le monde et je suis stupéfait d’avoir vu que les grévistes faisaient des quêtes pour tenter de renflouer leurs finances, un peu à plat à force de cumuler les jours sans travailler et sans motif pour ne pas y être allé. Car la grève n’est pas un motif recevable pour un patron. Tu ne te présentes pas à ton poste, si tu n’as pas posé de congés, de RTT ou si tu ne peux pas fournir un arrêt maladie, tu es considéré comme totalement absent et il n’y a alors aucune raison pour que tu sois payé pour cette... [Lire la suite]
14 décembre 2015

un soulagement, malgré tout

Encore une fois, hier soir, j’ai ressenti de la fierté au vu des résultats de ce deuxième tour des élections régionales de 2015. De la fierté après la crainte et le découragement de la semaine précédente. Les français se sont réveillés et ont fait ce qu’il fallait pour qu’aucune région ne soit accaparée par ceux qu’on connaît (peut-être mal mais tant pis, ce qu’on en connaît, ça suffit, à mon sens), de la fierté pour ce sursaut républicain et qu’on ne se méprenne pas sur le sens de ce mot qui, lui aussi, a été accaparé par un parti de... [Lire la suite]