15 décembre 2017

hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Cette phrase m’est revenue en tête soudainement alors que j’étais en train de revenir d’en ville. J’ai vaqué à deux ou trois petites affaires et j’ai repris le livre que je suis en train de lire pour le tram du retour et là, soudain, à peine entré chez moi ; à peine le parapluie déposé dans une bassine dans l’entrée ; à peine me suis-je changé de vêtements : troquer ceux que j’avais mis pour ma sortie et ceux que j’ai remis pour être à l’aise chez... [Lire la suite]

21 juin 2017

Hibernatus

Aujourd’hui, j’ai pris une grande décision, je ne vais pas aller travailler. Je vais me faire porter pâle. Je vais faire une journée buissonnière. Je vais me planquer. Je vais rester dans mon coin et fermer les yeux pour ne plus penser à rien, pour ne plus ni voir, ni entendre, ni sentir le monde qui m’entoure. J’ai choisi d’aller m’enterrer dans un trou le temps de dormir pendant tout ce mercredi bien trop chaud pour moi, je le sais déjà. Dormir dans un coin où je serai seul et sans risque d’être dérangé. D’un sommeil le plus... [Lire la suite]
19 mai 2017

certificat de non-gage...

Toujours à propos de ma matinée de mercredi, franchement, si je ne l’avais pas vécue, je m’en serais certainement mieux porté mais si on savait à l’avance… Si jeunesse savait et si vieillesse pouvait... entre les deux, mon cœur balance encore un peu… La dame de Montauban ayant vraiment l’air mordu pour mon Captur, elle me propose de venir dans le week-end, je lui présente mes excuses mais je ne suis pas là et le mieux pour moi, c’est lundi après-midi, ça tombe bien, elle est libre. Alors, elle veut bien venir, mais elle ne veut pas... [Lire la suite]
17 mai 2017

Kiloutou ?

Ce matin, ça a commencé par une première punition. Dans le but d’organiser le déménagement du bureau de la barrière de Pessac. Et je peux vous dire que si j’avais su, je serais resté dans mon coin. Ça a commencé par tenter d’appeler Kiloutou et, bien sûr, je suis tombé sur un robot qui m’a proposé plusieurs choix : si vous voulez le service clients, tapez 1, si vous voulez un autre service clients, tapez 2, si vous préférez un troisième service clients, tapez 3 et ainsi de suite. Je n’ai tapé personne même si j’aurais pu prendre... [Lire la suite]
04 mai 2016

elle s'est encore échappée

C’est une habituée de l’échappée belle. Elle a le sens de l’art de la fugue. De la fugue éphémère. Du moins, jusqu’à ce dernier week-end où là, elle a sans doute voulu prendre un chemin de traverse et elle ne saura pas retrouver la route de sa maison. Il faut se faire une raison. C’est toujours ainsi que va la vie, avec son lot de mauvaises surprises, parfois. Car cette fois, on aura beau taper dans les mains, comme nous le faisions, à chaque fois qu’elle était partie renifler dans tous les coins et tous les recoins de la forêt, à... [Lire la suite]
24 décembre 2015

ça y est, le plus gros est passé

Alors que pour la plupart des gens, en tout cas, dans les pays chrétiens, le plus important est encore à venir, pour moi, en ce qui concerne Noël, le plus gros est passé et ça n’est pas dommage. À l’heure qu’il est, 14h05 presque pétantes, je peux le dire haut et fort, Noël, Noël 2015, ça, c’est fait. J’en suis heureux mais je me demande si je ne suis pas plus épuisé que satisfait. Épuisé par trois jours de marathon dans mon travail, trois jours de folie pendant lesquels j’ai passé plus de temps à tenter de comprendre ce qui avait... [Lire la suite]

08 décembre 2014

le prix à payer

On dirait que le ciel est réticent à rester bleu comme s’il avait fini par se résigner. Comme s’il avait abdiqué sous le poids des nuages qui le poussaient vers une sortie peu digne. Baisse les bras plutôt qu’aller à l’affrontement, c’est peut-être une bonne solution pour lui mais pour nous, c’est assez étrange de voir qu’on ne sait pas à quoi ils jouent, là-haut. Un coup bleu, un coup blanc, un coup gris et tout ça en quelques heures diurnes. On frôle le psychédélique. Et ça fatigue les yeux et ça use le moral d’être toujours à... [Lire la suite]
26 septembre 2014

Mathilde est revenue

Puisque pour moi, c’est une fille, je vais l’appeler Mathilde. Mais que personne n’y voit la marque d’un quelconque sexisme, quand je parle d’elle, je parle toujours d’elle, au féminin. Alors comme elle était partie se faire voir ailleurs, j’étais en train de m’habituer à ne plus entendre parler d’elle, à ne plus la voir venir m’envahir et à ce qu’elle me laisse enfin en paix. Mais non, Mathilde est revenue. Et tu vois, maman, quand je la vois, revenue, je me dis qu’il est temps d’aller prier pour mon salut. Mais en y réfléchissant... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 16:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 juin 2014

en dilatation

Le principe de la cocotte-minute, c’est la pression qui s’emmagasine dans l’appareil et quand le temps de cuisson est atteint, on enlève la soupape et on relâche la pression et ça fait un gros pschhhhhhhhhii pfff et il faut faire attention à ne pas se brûler car ça sort vite et ça brûle. Eh bien moi, depuis quelques temps, je suis comme une cocotte-minute, je suis sous pression, de plus en plus et il y a un moment où je vais être au bord de l’explosion et si ça pète, attention aux dégâts. Ne restez pas trop près, s’il vous plaît. Il y... [Lire la suite]
19 avril 2014

samedi ceint ?

Décidément, la série continue. Cette semaine n’aura franchement pas été de tout repos et même pire que ça puisque je n’ai pas réussi à dormir tout mon saoul chaque nuit. Si encore j’avais refait le monde à chaque fois que j’étais les yeux ouverts dans le noir une heure avant le réveil officiel, celui avec les fanfares, les trompettes de la renommée et les cotillons, les flonflons et les ola, qui ne prennent pas d’S surtout au pluriel, comme c’est singulier ! Je me suis pourtant encouragé en tapant dans mes mains « vas-y mon... [Lire la suite]