06 avril 2015

souvenir furculaire

Pourquoi ai-je donc soudain pensé à ça, la semaine dernière alors que j’étais au travail et que nous discutions avec Audren, mon binôme. Nous ne mangions ni des amandes, ni du poulet (le « ni, ni » est très la mode, en ce moment…) Une chose est sûre, ça m’est revenu en mémoire aussi subitement que quand on a un hoquet. Et je lui ai demandé s’il connaissait la coutume et il m’a répondu que oui et alors, je me suis dit que comme nous avons plus de 25 ans d’écart, peut-être que les jeunes générations vont la connaître aussi,... [Lire la suite]