17 avril 2016

Chatouille et Ugalie

Je n’y peux rien, chaque année, le 16 avril, je pense à Chatouille. Surtout depuis que j’ai quitté Paris, il y a seize ans car avant ça, je ne pensais pas qu’à lui, ce jour-là, chaque année, je pensais aussi à une collègue, Patricia, dont c’était l’anniversaire. Évidemment, il n’y a pas d’échelle de valeurs dans ces célébrations, l’un pour une femme, l’autre pour un chat. Nous n’étions, nous ne sommes que dans la coïncidence. Dans la fortuité. Dans le hasard car pour moi, dans la vie, comme chez Claude Lelouch, tout est plus hasard... [Lire la suite]

10 juillet 2014

sans laisser d'adresse ?

L’adresse à laquelle j’ai habité et qui m’a le plus plu, que je trouvais la plus belle et sans doute, la plus en harmonie avec mon moi profond c’était quand j’habitais à Saint-Prix, dans le Val d’Oise. Je me souviens parfaitement de cette révélation quand j’avais vu le nom sur la plaque de la rue. De la ruelle. Oui, je veux habiter là, m’étais-je écrié en sourdine dans ma tête mais pas trop fort pour ne pas que tout le monde l’entende car ça ne regardait que moi, finalement. Et je n’étais jamais peu fier de donner mon adresse à qui me... [Lire la suite]