05 janvier 2015

joyeux Noël

Diantre ! Je viens seulement de m'en rendre compte, je ne m'en étais pas aperçu. Ce n'est pas bien malin, non, franchement ! Ben oui, quoi, maintenant qu'on me l'a dit, ça me semble évident mais jusqu'à présent, je ne me suis rendu compte de rien. Mais je comprends mieux le pourquoi du comment et cette espèce d'ambiance inhabituelle dans les rues. Tiens, ne seraient-ce que toutes ces guirlandes lumineuses accrochées dans toutes les rues commerçantes, non vraiment... Et puis ces espèces de stands décorés avec des vendeurs de bibelots... [Lire la suite]

07 février 2014

les voies naturelles

Je suis un peu à côté de moi-même, ce soir. Je rentre seulement à la maison (qui est un appartement) après une longue matinée de travail, des courses au supermarché et deux heures de soins intensifs dans les mains de Vincent, un ostéopathe d’une douceur qui n’a d’égales que les chansons de Tino Rossi et de Dean Martin réunis. O Catarinetta bella, tchi tchi… plus tard quand tu seras vieille, tchi tchi…  « C’est normal à votre âge, qu’il m’a dit. Il ne faut pas s’affoler. » Moi, j’ai préféré le laisser parler et le laisser... [Lire la suite]
25 décembre 2013

comme un Noël d'avant

J'habite un monde étrange et qui ne semble plus très bien fait pour moi. En effet, c'est un monde dans lequel on ose fêter Noël dans une hypocrisie qui frise l'impudeur. Alors que, quand j'étais petit, c'était une fête familiale plutôt simple avec un véritable sens du l'art de faire des cadeaux et de les recevoir, aujourd'hui, maintenant que tout le monde a dû ouvrir son ou ses paquets, les présents reçus, souvent vite achetés parce qu'il fallait le faire, comme un devoir et non plus comme un plaisir, maintenant, on sait déjà qu'il y... [Lire la suite]
17 mai 2013

paire de

Qu’il est long, qu’il est loin, ton chemin, papa C’est vraiment fatigant d’aller où tu vas Qu’il est long, qu’il est loin, ton chemin, papa Tu devrais t’arrêter dans ce coin Moi je suis d’accord avec Joe Dassin et justement, sur le chemin de papa, je pense que je vais m’arrêter dans ce coin et venir déjeuner à la maison, dimanche. Mais je vous préviens, je vais arriver dès demain soir. Je suis un vrai morpion quand je sais m’y mettre. Comment t’a pu trouver Un homme qui n’a pas peur Qui promet sans trembler Qui aime de tout... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,