30 mai 2019

journal rétrospectif d’aller (1/2)

Lundi 27 mai, 8h48. Normalement, nous partons dans 7 minutes. C’est étrange, pour l’instant, je suis tout seul dans le wagon. Je n’ai pourtant réservé qu’une seule place… Ah non ! Un plus vieux que moi arrive et s’installe, juste derrière moi, dans mon dos, comme hasard ! Avec toute la place qui reste, il aurait pu aller s’asseoir ailleurs. Voir dans un autre wagon. En plus, il respire fort. Il a une tête à ronfler. Pourvu qu’il ne dorme pas pendant tout ou partie du trajet… 8h52. Départ dans trois minutes. Nous sommes... [Lire la suite]

29 mai 2019

TGV 8433, voiture 12, place 52

Eh bien voilà, ce court mais bref séjour à Paris et en Essonne a pris fin. Je suis déjà dans le train du retour et je serai revenu à Bordeaux en début d’après-midi, je n’aurai pas déjeuné mais ce n’est pas grave, je trouverai bien quelque chose à me mettre sous la dent, comme disait Ève, au Paradis, pas le Latin, l’autre. J’ai toute l’après-midi pour me remettre de mes émotions. Ces deux derniers jours ont été intenses, riches en retrouvailles, certaines avec des disparus depuis vingt ans et d’autres depuis encore plus que ça. C’est... [Lire la suite]
27 mai 2019

TGV 8434, voiture 12, place 31

Quand je prends le train, ce qui ne m’arrive pas si souvent que ça (la dernière fois, c’était en décembre 2016), j’aime bien être à une place isolée. Je n’aime pas trop les sièges en duo car tant qu’à faire, je préfère être du côté de la fenêtre pour que, si je veux regarder un peu le paysage, je puisse justement regarder le paysage. Et ce n’est pas parce que je prends toujours un gros livre pour voyager que je ne regarde jamais la France défiler à toute allure, de temps en temps. Mais l’inconvénient, c’est que si quelqu’un est assis... [Lire la suite]
26 mai 2019

prêt à partir ?

Bon, demain, normalement, je prends le train. Ma valise n’est pas encore faite, ce qui est plutôt normal, quand on me connaît, je suis plutôt du genre à la faire au dernier moment. Mais j’ai déjà sorti le roman que je vais emmener pour lire dans le TGV et un second bouquin au cas où je terminerai le premier trop vite (dans un TGV, on lit forcément plus vite que dans un train standard) et j’ai pris un marque-pages. Le reste, brosse à dents comprise, pour moi, c’est toujours accessoire, si je puis dire, ça passe après. Tout comme la... [Lire la suite]
08 décembre 2017

en train de quoi ?

Au moment où ce billet aura été publié depuis environ trois heures trente, je serai confortablement assis dans un TGV pour me rendre à Paris, juste un aller et retour, ça s’en va et ça revient, à toute berzingue, pas même le temps de prendre le temps. Juste comme ça. Histoire de m’offrir le luxe d’avoir deux fois deux heures de tranquillité (si tout se passe bien) dans un wagon 1ère classe avec deux livres et une recharge de paupières qui pourront se baisser pour que je ferme les yeux pour un instant, une heure, une petite éternité.... [Lire la suite]
12 août 2015

les trains de nuit

Quasiment tous les soirs, je prends un train de nuit. Mes nuits, je les passes sur un train de vie d’enfer. Je n’ai pourtant aucun problème d’endormissement, que ce soit en journée ou en soirée. C’est vrai, il suffit que je me mette sur le canapé, de préférence allongé sur le côté, sur le bon côté, face à la télévision pour que je m’endorme très vite même avec un casque sur les oreilles, même sas le ventilateur les jours de canicule et même s’il y a du monde à la maison. Il me suffit de fermer les yeux juste trente secondes pour... [Lire la suite]
03 mars 2014

procrastination ferroviaire

Je ne sais pas si je souffre d’un complexe mêlé de paranoïa et de persécution mais une chose est certaine, ça m’arrive toujours à moi et pas à de nombreux autres. Et comme je ne prends pas souvent le train (on prend le train ou on ???), forcément, quand ça m’arrive, j’ai vachement conscience de ce que je subis. Et je me demande s’il n’y a que moi dans ce cas-là, ce que j’ai tendance à croire. Et parce que je sais, au fond de moi, que j’ai raison. Sur ce point-là. Et sur tant d’autres. Mais ça, c’est un autre sujet. Je... [Lire la suite]