28 juin 2015

trois pour 100%

Hier matin, c’était samedi, mon dernier jour de travail de la semaine, ma première semaine de reprise après ma convalescence et même si ce fut un peu difficile de m’y rendre, j’ai choisi de ne pas y aller aussi tôt qu’avant : j’y suis allé pour 4h au lieu de 3h30 du matin. Ça m’a fait gagner un gros quart d’heure de sommeil mais de toute façon, comme j’étais seul à la maison, je m’étais couché assez tôt, vendredi soir. Quand je suis célibataire, je me couche avec les poules. J’aime bien dîner de bonne heure, traîner un peu et... [Lire la suite]

01 mars 2015

épitaphes

Parmi les épitaphes les plus drôles, si, si, il y en a, et parmi les plus célèbres, il y a celles-ci : « Je vous l’avais bien dit que j’étais malade » « os et gaz à tous les étages » « don’t disturb (ne pas déranger) » « cherche colocataire », « je ne suis pas joignable pour le moment mais vous pouvez laisser un message », « je reviens dans une heure », etc… Parmi les épitaphes les plus bavardes, il y a celles-ci : « ma nymphomanie m’a menée à la... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 12:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 février 2015

tu as fait ton blog ?

Stéphane, tu as fait ton  blog ? Non mais tu as vu l’heure ? Dans moins d’une heure, tu pars à la gym et tu ne vas revenir que pour déjeuner, comme je te connais, aussitôt après, tu iras digérer au cinéma et quand tu vas revenir, après avoir traîné en ville, je ne sais où, tu vas te mettre en cuisine, comme tous les lundis et ton blog ? Quand est-ce que tu l’auras fait ton blog ? Beuh, je ne suis pas vraiment motivé ni inspiré, ce matin. J’ai mal dormi et ça se ressent. Tout comme cette espèce de lassitude... [Lire la suite]
10 février 2015

Pierre, Charlie et les autres dont de la gym

Quand j’étais plus jeune, Charlie aurait été un surnom qui m’aurait plus pour moi mais qui en aurait eu l’idée vu que ceux dont on m’a affublé, c’étaient Stephano, Steph et Fafane. Si encore je m’étais appelé Charles… mais en tout cas, Charlie, c’était le surnom idéal pour moi. Ou presque. Je ne sais pas, quelque chose d’exotique tout en restant proche de la France. Un peu anglais. Un peu british, quoi. Et ça faisait mec. Pour moi qui me sentais à l’image de ce que j’étais : un gringalet, ça aurait pu me donner confiance en... [Lire la suite]
20 janvier 2015

la politique du sport

L’autre jour, j’ai lu un entrefilet qui m’a pas mal interpelé. Il y était question de sport et d’opinions politiques. Et je me suis demandé si je n’étais pas tombé sur un billet de mon blog que j’aurais oublié avoir écrit. Ensuite, je me suis dit que putain, quelle prétention ! Comme si je n’allais pas m’en souvenir de ce que je pouvais avoir écrit ! Et pourtant, la vérité, c’est que je suis loin de me souvenir de tout ce que j’ai pu gribouiller ou clavarder depuis des dizaines d’années et là, encore une fois, je suis... [Lire la suite]
14 novembre 2014

style peu ampoulé

Il y a quelques temps de cela, j’ai écrit un billet* sur deux ampoules atteintes de phobie : l’une de la lumière et l’autre, du noir. Et j’avais sorti ma science, comme toujours et que ceci et que cela et que bien sûr, ampoule à vis et que, encore bien sûr, ampoule à douille. Et je ne me suis pas rendu compte, évidemment, que, en voulant étaler ma pseudo connaissance des ampoules, je ne faisais que montrer que je n’en savais foutre rien. Mon ignorance crasse aurait pu passer inaperçu mais il n’en fut rien. Mais il n’en est rien.... [Lire la suite]

04 octobre 2014

assis, debout

Nous sommes le jour de la fête de François d’Assise et ça me fait penser que l’an dernier, quand nous sommes allés passer quinze jours en Toscane, nous n’y sommes pas allés, à Assise, comme nous l’avions imaginé en préparant le voyage. Nous avions pensé nous y rendre car depuis Sienne, où nous avions décidé de passer cinq jours pour pouvoir faire des circuits en fonction de nos envies, nous avions vu que malgré la distance un peu longue, ça valait peut-être le coup d’aller visiter Assise. Parce que ses deux églises superposées,... [Lire la suite]
30 août 2014

6 lettres, pas mieux

Samedi. Le jour S. Attention, ce billet a été écrit il y a deux jours et il n’est pas impossible que certains propos ne soient plus d’actualité. Bon, déjà, le fait de commencer par « samedi, le jour S », ça, c’est forcément juste et personne ne pourra y redire. Sauf, et seulement à condition qu’on soit extrêmement pointilleux, du genre à chercher la petite bête dans une meule de foin, un peu comme moi, quoi, sauf, donc, que normalement,  ça aurait été mieux qu’on soit jeudi. Parce que jeudi, c’est le seul vrai... [Lire la suite]
05 août 2014

l'aphasique

La question que je posais hier, c’était : suis-je partiellement, totalement, temporairement aphasique ? Non, je pense que je suis juste comme tout le monde. Je suis juste comme tous les mecs de près de cinquante-cinq ans. Je suis comme tous ceux qui se prénomment Stéphane et qui ont une activité intellectuelle qui fonctionne en trois/huit et bref, je suis comme tous ceux qui sont comme moi. C’est-à-dire, tout seul, si on part du principe que je suis un cas unique et comme tout le monde, si on part de l’autre principe, que... [Lire la suite]
25 avril 2014

Fip Inter Pordeaux

Une lectrice sympathique mais néanmoins aimable (à moins que ce ne soit l’inverse) a réagi à mon billet d’hier sur ma confusion entre Nina Hagen et Dave alors que j’écoutais Fip, hier après-midi tout en me pelant des asperges (rien de grivois dans cette expression, n’en déplaise aux obsédés) car elle était extrêmement surprise de savoir qu’il y avait aussi Fip à Bordeaux. En gros, elle a dû penser que nous ne méritions une radio d’une si grande richesse musicale. Ou alors, son étonnement était réel et je suis ravi de pouvoir lui... [Lire la suite]