04 juillet 2020

le premier dîner d’après confinement

Hier soir, j’ai reçu un couple d’amis pour mon premier dîner d’après confinement. J’avais deux invités à ma table et avec le président et moi, nous étions quatre. Nous sommes donc restés dans la légalité puisque notre rassemblement était inférieur à 10 personnes. Nous nous sommes retrouvés après au moins deux ans de « séparation », Blandine et moi et Stéphane (encore un !), son mari (ou son concubin, je ne sais pas… enfin si, je le sais mais je vais respecter leur intimité, après tout, c’est leur vie privée, pas la... [Lire la suite]

28 juin 2020

mais ce n’était pas mon anniversaire, hier !

Mais, Stéphane, ce n’était pas mon anniversaire, hier ! Pourquoi tu as écrit ce billet-là « pour ton anniversaire » ? C’est gentil et d’ailleurs ça m’a vachement étonné parce que, après toutes les vacheries que tu as écrites sur moi, depuis le 20 juin, qu’est-ce que tu as pu être méchant, sur mon physique et sur mon métier et sur tout ce qui me concerne, en fait. Vraiment, je finissais par penser que tu n’étais que dans la critique et que rien de bon ne pouvait sortir de toi. Mais qu’est-ce qui lui prend, à... [Lire la suite]
25 juin 2020

lettre ouverte à Stéphane pour son blog

Bonjour. Je m’appelle Jean-Michel, je suis prof de sports à Bourcefranc-le-Chapus, là où on prend le pont pour l’île d’Oléron, en Charente-Maritime. Il y a très longtemps, j’étais le cousin de Stéphane G. celui qui tient le blog C’est écrit, sur Internet et du plus loin qu’il m’en souvienne, Stéphane était un sacré tireur au flanc. À la différence de moi, il ne faisait pas de sport, jamais car il n’aimait pas ça. En fait, Stéphane, c’était un peu le maillon faible de la famille car franchement, à part ses livres, il n’y avait... [Lire la suite]
21 juin 2020

ce pauvre Jean-Michel !

Franchement, Stéphane, tu dis que tu n’es pas quelqu’un de méchant mais tu es loin d’être gentil et je pense que tu ne dois pas pouvoir te regarder droit dans les yeux devant une glace. Ça dépend si elle est à la vanille, au café ou au chocolat puisque je n’aime pas ce dernier. D’ailleurs, lui aussi, qu’est-ce qu’il t’a fait, le chocolat pour que tu sois aussi… pour que tu sois autant… que tu sois si beuark dès qu’il en est question ? Ce qu’il m’a fait ? Il ressemble à du caca et moi, je n’aime pas le caca. Oui, bon... [Lire la suite]
08 juin 2020

je veux un verre, Stéphane ?

Stéphane, tu veux un verre ? Euh, je ne sais pas… Vous savez que je ne bois pas, jamais. Enfin, presque jamais. En tout cas, pas souvent. Et il faut que je fasse attention car en tant qu’ancien migraineux, l’alcool ne me réussit pas vraiment. Mais à la limite, à la rigueur, à l’extrême rigueur, ça dépend de ce qu’il y a mais s’il y a du champagne ou du vin rosé ou du vin blanc, là, je veux bien un verre mais il ne faudra pas trop m’en donner. Au pire, ce serait un vin cuit parce que là, je sais que… Oui, si on me propose un... [Lire la suite]
22 avril 2020

report d’invitations (billet contaminé au Covid 19)

Stéphane ? Oui, président ? Tu es sûr que tu vas faire un dîner pour tes amis de Paris, pour le 8 mai ? Pourquoi ? Tu m’avais dit oui, quand je t’en ai parlé au mois de janvier, tu as changé d’avis ? Chère Myriam, j’espère que tu vas bien ainsi que ton mari, ton fils et tes animaux. Nous, ici, ça va bien aussi donc, tout va pour le mieux. Mais si je t’écris, ce matin, c’est parce qu’il me semble bien que je vous avais invité, Pascal et toi, pour dîner, autour du 8 mai car vous venez assister à une exposition... [Lire la suite]

14 avril 2020

Arielle et moi (billet non garanti sans coronavirus)

Tiens, Stéphane, on n’a qu’à aller par-là, dans les vieilles ruelles, il y aura peut-être moins de monde qu’ici, on est trop proche de la mer, là, je trouve et ça attire la foule. Bon, il doit avoir raison, lui. Sauf que même s’il a raison, lui, là, je ne sais pas ce que je fais ici, avec lui. En plus, je ne sais même pas qui il est, je ne l’avais jamais vu avant qu’on se retrouve, là. Mais on est où, d’abord ? C’est drôle, au bout, là-bas, il y a un remblai, comme aux Sables d’Olonne mais on n’est pas aux Sables, non, sinon, je... [Lire la suite]
09 avril 2020

qu’est-ce que tu veux manger, Claude ? (billet garanti sans coronavirus)

Qu’est-ce que tu veux manger, Claude ? Oh n’importe, tu sais, moi ça m’est toujours égal, je mange ce qu’il y a mais quand même, de préférence, pas du poulet, on en a mangé encore hier. Bon d’accord, alors, je vais aller faire les courses et je préparerai en fonction de ce que je trouverai. Je ferais bien du poisson, tiens, suivant ce qu’il y aura chez Michel, puisque je passe devant sa boutique en allant chez le coiffeur. Ou plutôt en revenant car il ne sera pas ouvert quand j’irai mais quand j’en reviendrai, en plus, ça sera... [Lire la suite]
22 février 2020

les petites lignes du contrat de ma vie

Je pense que désormais, quand j’aurai terminé de lire un bouquin, au lieu de conserver au cas où j’aurais envie de le relire, plus tard, quand je serai vieux, je vais les donner à Stéphane. Parce que de toute façon, je ne vais pas pouvoir tous les emporter dans mon urne funéraire. Mais tu as prévu de mourir, Stéphane ? Ben, euh, oui, comme tout le monde. En plus, je ne l’avais pas remarqué plus tôt mais en relisant mon contrat de vie, dans les petites lignes, il est bien écrit que je vais mourir. Tout est prévu. Je ne connais pas... [Lire la suite]
20 février 2020

demandez à Gilbert

Alors, monsieur Eustache (c’est mon opticien), avez-vous des nouvelles de ma mutuelle ? Attendez, monsieur Stéphane, je regarde dans votre dossier car je n’étais pas là hier et avant-hier et je ne sais pas si mes collègues ont avancé sur votre dossier… Attendez voir… Je suis venu pour ça, pour voir mieux. Mais si je pouvais ne pas trop attendre, ça serait encore mieux. Ah voilà... Ah non, je n'ai pas encore de nouvelles de votre mutuelle car comme toutes les mutuelles, il y a beaucoup de retard et je pense qu’elles traitent... [Lire la suite]