06 juillet 2017

hommage national

Hier midi, je n’ai pas pu faire autrement que tomber dans l’émotion la plus absolue. Quand j’ai vu certaines images de l’hommage national rendu aux Invalides à Simone Veil, j’ai été littéralement submergé. Entendre le témoignage de ses deux fils… Entendre le président Macron annoncer qu’elle allait entrer au Panthéon oui, mais avec son mari. C’est une chose qui m’agaçait un peu, ça, même si l’intention était bonne : une pétition populaire pour faire entrer Simone Veil au Panthéon. J’avais entendu une de ses petites filles dire... [Lire la suite]

30 juin 2017

nous vous avons aimée, nous vous aimons, nous vous aimerons toujours

Il n’y a pas grand-chose à dire. Sauf des banalités de bon usage et de bon aloi. Ce matin, quand j’ai entendu la nouvelle, dans la voiture, en quittant mon travail, j’ai été pris d’une grosse émotion. La même que celle de ce 30 septembre 1985 quand ma mère m’a appris la disparition de Simone Signoret, au téléphone, alors que j’étais à mon travail. Je m’en souviens fort bien et ce matin, j’ai ressenti le même genre de choses. Une tristesse infinie et une impossibilité de parler sans crainte de pleurer. Nous venons de perdre quelqu’un... [Lire la suite]
09 juin 2017

vade retro, Civitas

Vade retro Civitas / Nunquam suade mihi vana / Sunt mala quae libas / Ipse venena bibas Il y en a qui n’ont vraiment rien à foutre de leurs journées. Que leur vie doit être triste et fade à force de se plaindre que rien ne va, que c’était mille fois mieux il y a mille ans (sans Remo) et qu’il faudrait revenir à des choses bien plus agréables que celles d’aujourd’hui, que le vingt-et-unième siècle ne vaut pas tripette et que, ma foi, une bonne guerre, ça ne ferait de mal à personne. Du moins pas aux survivants. Surtout... [Lire la suite]