11 février 2017

et si Cendrillon avait eu une mycose des orteils ?

Apéritif : Cendrillon, cette petite crevette, a une mycose des orteils. Avec Annette, elle aime écouter Schubert en fumant une cigarette. Et la pute du coin de la rue, elle se les roules en attendant le client. Entrée : baratin de Fillon même si on n’est pas lundi. Plat : Henri de Basmati et sa voiture décapodes sort avec un laideron. Dessert : Charlotte a une bonne gueule, moustache. Et ses étoiles de St Étienne. Voilà mon menu de ce soir et je défie quiconque de trouver tout ce que nous allons manger et que je... [Lire la suite]

25 mai 2014

beaucoup de bruit pour rien

Pourquoi faut-il donc toujours que les emmerdeurs qui nous emmerdent avec l’ersatz de musique qu’ils écoutent sur leur téléphone portable n’écoutent que de la merde ? Oui, je sais, ça fait trois fois le mot merde dans un seul paragraphe (quatre, maintenant) et pour ne pas rester sur un chiffre pair, je vais le redire, merde, voilà, c’est fait. Avec un peu de chance, ça me portera cinq fois plus bonheur d’avoir marché cinq fois dedans, dehors. Oui. Parce que,avant- hier, en revenant de mes courses de fin de semaine, après le... [Lire la suite]
24 avril 2014

Dave Hagen

J’étais tranquillement en train d’éplucher une énième botte d’asperges (j’ai l’impression de ne faire que ça depuis dimanche matin) quand, de la cuisine, j’entends une voix qui me semble familière, à la radio, sur Fip mais le bruit de l’économe sur les longues asperges blanches m’empêche de bien reconnaître et la voix et la chanson. C’est Dave ! J’en suis sûr. Ils passent Dave sur Fip ! Incroyable ! Mais sans doute Dave dans un morceau classique. Ils se dévergondent, chez Fip. Je les écoute souvent, tous les jours mais... [Lire la suite]
10 mars 2014

auf dem Wasser zu singen

J’avoue que j’appréhendais un peu ce récital qui plus est, au lieu de profiter de ce temps printanier, de ce soleil éblouissant sur fond de ciel bleu plus bleu que le bleu de certains yeux. J’avoue que j’aurais éventuellement apprécié de m’allonger sur une herbe tendre et douce ou sur un transat au bord d’une piscine comme à Biscarrosse, par exemple. Ou aller marcher dans la forêt et sentir frémir la nature dans un regain de vie. Ou me dégourdir en lisant sur un banc public, banc public, en me foutant pas mal du regard oblique des... [Lire la suite]
09 mars 2014

every cloud has a silver lining

C’est un peu comme si on sortait d’une longue hibernation mais pas d’une hibernation à cause du froid, non, plutôt d’une espèce de déluge. Comme si les tuyaux du ciel avaient eu une fuite et que les anges n’avaient pas réussi à la déceler et donc, encore moins à la réparer. Tu parles d’une vie d’ange, toi, si c’est pour passer ton temps à tenter de colmater les nuages. Si on avait su, on aurait signé pour l’enfer, là, au moins, à condition d’aimer la canicule, il n’y pleut jamais. Mais voilà, si on savait tout à l’avance, rien... [Lire la suite]