20 février 2014

et soudain, Chantal se figea

 « Et soudain, Chantal se figea… » C’était la première ligne de la page de gauche que lisait ma voisine, dans la salle d’attente du docteur Hellali. Nous n’étions plus que tous les deux, elle et moi quand mon regard fut attiré par le bouquin que tenait cette femme un peu forte. Il m’est apparu si étrange que quelqu’un d’autre que moi vienne lire un roman dans une salle d’attente où traînent des revues par dizaines, des revues à tendance médicales mais surtout, des magazines people avec force potins, car, pour les... [Lire la suite]