25 avril 2014

Fip Inter Pordeaux

Une lectrice sympathique mais néanmoins aimable (à moins que ce ne soit l’inverse) a réagi à mon billet d’hier sur ma confusion entre Nina Hagen et Dave alors que j’écoutais Fip, hier après-midi tout en me pelant des asperges (rien de grivois dans cette expression, n’en déplaise aux obsédés) car elle était extrêmement surprise de savoir qu’il y avait aussi Fip à Bordeaux. En gros, elle a dû penser que nous ne méritions une radio d’une si grande richesse musicale. Ou alors, son étonnement était réel et je suis ravi de pouvoir lui... [Lire la suite]