19 juillet 2017

pour commencer, une commande chez Picard

Oui, pour commencer, j’ai décidé de passer une commande chez Picard surgelés. Et de me la faire livrer chez moi, dans cette rue qui n’existe pas vraiment et avec laquelle j’ai toutes les misères du monde pour qu’un transporteur la trouve et trouve mon immeuble. Mais ça ne fait rien, je vais quand même me faire déposer 300 kilos de gros glaçons pour me construire une espèce d’igloo… Igloo, igloo, igloo… Il est des nôtres, il a bu son verre comme les au-autres !… Et les jours de chaleurs obèses, je m’en irai me reclure dans mon... [Lire la suite]

22 juillet 2016

j'en ai une toute petite

Le monsieur de la fibre est venu hier après-midi pour nous y connecter et faire le nécessaire pour qu’on soit enfin relié au monde. Moi, je pensais que chez Pamplemousse (je n’ose pas donner le vrai nom de l’entreprise mais déjà, en l’appelant pamplemousse, vous devez déjà savoir que ça a un rapport très étroit avec un autre agrume de couleur orange mais je dis ça, je ne dis rien…) et moi, pendant ce temps-là, je suis parti en ville pour y faire quelques achats afin de recevoir Christophe et Anne pour le premier dîner. Merci Picard... [Lire la suite]
01 janvier 2015

hydropote

Pourtant, hier soir, j’ai vraiment cherché à faire un réveillon abstème. Et j’ai presque réussi mon pari mais j’ai quand même flanché parce que l’appel du goulot fut néanmoins le plus fort, notamment au moment de l’apéritif. Parce que prendre un verre sans grignoter quelque chose pour ne pas être imbibé, j’ai du mal. Mais grignoter des petites bricoles sans boire, c’est un peu étouffe-chrétien. Je ne m’étais pas foulé avec ce pain surprise de chez Picard. En même temps, bon, sans plus. Bon, tant pis. Ce n’est pas grave, je n’ai... [Lire la suite]
31 août 2014

vagues impressions

Je suis en train de regarder l’océan, les vagues et le quelques petits phoques qui attendent de pouvoir se lever sur l’eau. J’ai petit déjeuné après avoir dormi jusqu’à 8h25. Une anormalité quand on me connaît. Une heure très tardive. Comme si la journée était déjà à moitié terminée sans que je n’en aie rien vécu. Mais ça va aller. Je suis sorti pour acheter une baguette de pain frais. J’ai mangé des tartines sur la terrasse en faisant attention à ne pas faire plus de bruit que les vagues avec ce pain croustillant. J’ai vu quelques... [Lire la suite]