24 juin 2017

Narbonne, vingt-six heures d'arrêt

Oui, bon, on ne va pas chipoter non plus, ça sera peut-être vingt-sept heures ou moins, le plus important, c’est de ne pas perdre de vue que nous arriverons demain à mi-journée et que nous en repartirons dimanche dans l’après-midi. Mais soudain, soudain… soudain un doute m’habite et je me demande si je ne suis pas en train de me vautrer dans l’erreur alors, permettez-moi de m’absenter quelques minutes, je vais aller vérifier sur les billets de train. Après tout, rien ne sert de courir, il faut partir à point, c’est comme pour... [Lire la suite]