20 octobre 2015

trente-cinq ans après

Je me souviens très bien de ce rendez-vous imaginaire que j’ai évoqué dans le billet d’hier. Je me souviens très bien que j’avais à peine un peu plus de vingt ans. J’étais dans mes illusions les plus intenses, je pensais que Paris m’attendait à bras ouverts mais il ne m’a pas pris dedans. Pas comme dans la chanson. Et j’avais imaginé que je serai le grand écrivain de la fin du siècle dernier. Et si le siècle dernier a bien connu une fin digne de ce nom, il n’en fut pas de même pour moi car personne ne sait qui je suis. Et pour le plus... [Lire la suite]

19 octobre 2015

rendez-vous à Paris en 1981

Le rendez-vous a été fixé dans un café près de chez moi. Je suis arrivé le premier, comme de bien entendu. Mon impatience me fait perdre la tête. Mais je fais semblant de rien. À condition qu'il ne soit pas en retard, il me reste une heure à perdre. Une heure à fumer cigarette sur cigarette. Une heure à préparer des discours qui finiront dans le cendrier. Tout compte fait, il ne va rien se passer dans tout ce temps. Cette interminable attente. "Il y a longtemps que tu attends ?" "Non, à peine cinq minutes." Le cendrier me... [Lire la suite]
31 mars 2015

encore un de validé

Et voilà, nous sommes le 31 mars. Encore un trimestre de terminé. Encore un de validé. Et un de plus pour la Sécurité Sociale, un ! Avant, quand j’étais jeune, je me contentais de compter les jours qui me restaient avant les prochaines vacances ou avant un week-end d’escapade, ça me permettait de mieux de tenir le rythme du travail mais aussi et surtout des transports car j’ai quand même passé plus de vingt ans à Paris avec trois heures de trajets par jour. Train, métro, RER et (parfois bus mais rarement), tout y passait mais... [Lire la suite]
16 janvier 2014

c'est l'plombier

Bonjour monsieur… Monsieur Mario, d’accord. C’est super comme nom, ça pour un plombier. Entrez, je vous en prie. C’est là, c’est dans la cuisine. Tiens, justement, à propos de cuisine, il faudra que je pense à faire la liste des courses pour le week-end car j’irai demain. Oui, nous avons fait repeindre la cuisine le week-end dernier. Oui, c’est bien. Au début, je n’aimais pas mais je m’y fais. En fait, c’était la première couche et la cuisine toute vide qui m’ont déprimé. Mais maintenant, ça commence à aller. Je dis ça mais je... [Lire la suite]
20 juillet 2013

il été trop chaud

Il fait trop beau pour travailler, vous les garçons, restez-là si vous voulez mais l’air est léger, le ciel est bleu, c’est le temps rêvé pour les amoureux. Il fait trop beau pour travailler, nous, on s’en va, on vous laisse les clés mais si vous voulez nous suivre, vive la liberté-é-é, il fait trop beau pour travailler…  Tu parles, Charles, ces parisiennes, elles ne savent pas vraiment de quoi elles parlent, parce que, s’il faut prendre sa voiture pour aller dans les champs et se vautrer dans les blés, bonjour la notion de... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,