02 juin 2019

on n'a pas tous les jours vingt ans

Ça, c’est sûr, on n’a pas tous les jours vingt ans, surtout dans la gueule. J’ai en fait l’expérience pendant les deux jours passés sur Paris et Sainte-Geneviève des Bois, en début de semaine dernière. Oui, parce que, au cas où personne ne le saurait encore (ce qui témoignerait d’un manque d’intérêt pour ma petite personne qui me ferait beaucoup de peine !), je suis allé à Paris et à Saint-Geneviève des Bois, du lundi à mercredi dernier. La semaine dernière, donc. Et j’y ai revu des ex-collègues-amis-potes que je n’avais pas vus... [Lire la suite]

29 mai 2019

TGV 8433, voiture 12, place 52

Eh bien voilà, ce court mais bref séjour à Paris et en Essonne a pris fin. Je suis déjà dans le train du retour et je serai revenu à Bordeaux en début d’après-midi, je n’aurai pas déjeuné mais ce n’est pas grave, je trouverai bien quelque chose à me mettre sous la dent, comme disait Ève, au Paradis, pas le Latin, l’autre. J’ai toute l’après-midi pour me remettre de mes émotions. Ces deux derniers jours ont été intenses, riches en retrouvailles, certaines avec des disparus depuis vingt ans et d’autres depuis encore plus que ça. C’est... [Lire la suite]
09 mai 2019

un panier complètement givré

On m’avait pourtant prévenu, j’avais tout prévu, en vidant le congélateur progressivement depuis une quinzaine de jours et ce matin, j’ai quand même été surpris de déballer le panier givré que j’ai reçu à titre de testeur pour le grand prix Cuisine Actuelle 2019. J’avais tout simplement rempli un questionnaire pour postuler et j’ai été reçu et on m’a promis un panier givré avec 10 articles surgelés à tester avant la fin du mois de mai. Si j’avais pu choisir, j’aurais préféré le panier salé produits frais mais bon, j’ai accepté la... [Lire la suite]
01 mai 2019

voici le mois de mai où les fleurs volent au vent

Voici le mois de mai, où les fleurs volent au vent, où les fleurs volent au vent, si jolis mignonne, où les fleurs volent au vent, si mignonnement… Peut-on parler de fleurs qui volent au vent si mignonnement quand on sait que Paris va être la capitale mondiale des émeutiers, aujourd’hui ? En gros, c’est la chronique de dégâts annoncés et personne semble ne rien pouvoir y faire. Entre les gilets jaunes et casseurs réunis, les syndicats qui vont se faire déborder, les blacks blocs au courage infiniment assumé et aux ultra jaunes... [Lire la suite]
26 avril 2019

la journée des secrétaires au Guatemala

Alors ça, si on me l’avait dit, si je ne l’avais pas lu moi-même, je n’aurais jamais cru que le 26 avril était la journée des secrétaires au Guatemala. Pour une nouvelle, ça, c’est vraiment, une nouvelle ! En même temps, ce n’est pas la seule chose qui se soit passée dans le monde un 26 avril. Par exemple, en 1248, on a consacré la Sainte Chapelle à Paris, dans l’Île de la Cité, monument construit par la volonté de St Louis. Bon, là, on est en plein dans les curés et les cathos, je ne suis pas sûr que ça lui fasse très plaisir... [Lire la suite]
08 mars 2019

bonne fête à toutes les femmes

Tout le monde le sait, tout le monde devrait le savoir, aujourd’hui, c’est le 8 mars, la journée international de la femme et ce, depuis des dizaines d’années, maintenant. Je me souviens de ma première fois, je venais d’arriver à Paris, quelques mois plus tôt et je me suis trouvé dans une manifestation, boulevard St Germain, une manifestation de femmes, avec beaucoup de slogans signés du M.L.F. Et, cette année-là, il était fortement question des Folles de Mai. Ça devait être le 8 mars 1980 ou 1981, peu importe car quoiqu’il en soit,... [Lire la suite]

22 janvier 2019

le comte est bon

Hier, j’ai entendu dire que c’était la journée la plus déprimante de l’année. En effet, c’était la journée mondiale de la déprime et je me suis demandé pourquoi. Non pas pourquoi le 21 janvier en soi mais pourquoi choisir une journée mondiale de la déprime alors qu’on est en plein dedans depuis deux mois. Et moi, au lieu d’appeler hier « blue Monday » (lundi bleu) comme l’ont fait les anglais qui, finalement, ont un certain sens de l’esthétisme, j’aurais dit qu’on était dans les « black and yellow months » (les... [Lire la suite]
13 janvier 2019

sous la bruine

Aucune trace de rien, ce matin, dans la petite rue du patron. Les émeutiers s’étaient regroupés de l’autre côté de la cathédrale, hier. Et donc, pour une fois, la première depuis des semaines, aucun pavé n’a été retiré dans sa rue. Et il n’a pas eu peur que les gilets jaunes et casseurs réunis forcent son portail, soit involontairement dans un mouvement de panique, soit volontairement histoire de pénétrer chez les autres, comme ça s’est fait à Paris ou ailleurs. Avec Claude, ils ont vécu un samedi, avec comme seule nuisance sonore,... [Lire la suite]
12 novembre 2018

se faire inciné...

Aujourd’hui, je me tâte. J’ai envie de me faire un ciné mais je ne sais pas si j’en ai vraiment le courage. Parce que quand il pleut, comme depuis midi, en sortant de la salle de gym, je me dis que je serais aussi bien de rester chez moi, tranquillement et profiter de ces dernières heures d’un week-end bien mérité, comme toujours, à mon goût mais bien trop court, comme d’habitude, encore une fois de mon point vue. Alors, comme ça m’est déjà arrivé, je suis là à me tâter et il va falloir que je tranche (ça dépend ce que je tâte, parce... [Lire la suite]
20 mars 2018

un hamster dopé

Je vous assure que je viens de l’apprendre, à 14h30, en ce premier jour de printemps 2018. Il y a encore dix minutes, je ne savais rien de tout ça. Mais franchement, je me demande même comment j’ai pu vivre pendant 58 ans et quelques mois sans avoir cette connaissance dans mon bagage culturel. Mais bon, ça prouve surtout qu’on peut en apprendre tous les jours et à n’importe quel âge. Je viens donc d’apprendre que le viagra permettait aux hamsters de mieux supporter le jet lag (décalage horaire) entre New York et Paris. Juré, craché.... [Lire la suite]