26 avril 2021

les oiseaux dans la charmille

Les oiseaux dans la charmille, dans les cieux l'astre du jour ; Tout parle à la jeune fille, tout parle à la jeune fille d'amour! Je l’ai déjà dit et je l’ai déjà écrit mais le 26 avril, ce n’est pas une date anodine dans ma vie. Et pas que dans la mienne. Et c’est aussi une date importante pour celles et ceux qui aiment la Sainte Chapelle, à Paris. C’est la date de sa consécration, en 1248. Et moi, même si je suis apostat, je reconnais que c’est un édifice religieux qui m’a toujours donné la chair de poule. Comme tant d’autres.... [Lire la suite]

21 octobre 2019

Jean-Jacques n’aime pas Offenbach

Jean-Jacques n’aime pas Offenbach et ça me sidère un peu. J’avoue que j’ai du mal à comprendre qu’on puisse ne pas aimer un tel compositeur. Parce qu’à travers sa musique, on trouve du rire et de l’émotion et c’est quand même bien de savoir jouer sur les deux tableaux. Et hier après-midi, à l’Auditorium de Bordeaux, il y avait un récital en hommage à Hortense Schneider, la diva d’Offenbach à l’époque où il a créé ses plus grands succès. Et j’y suis allé avec le patron et nous avons passé un moment délicieux, plein de fantaisie, de... [Lire la suite]
16 octobre 2018

fille

Hier, je me suis beaucoup gaussé de la Périchole comme si je me moquais de tout. C’est vrai que je suis souvent irrespectueux, non, pas irrespectueux, mais pour faire un bon mot, je serais capable de dire pis que pendre de mon père et de ma mère, tuer ma sœur et battre mes frères quand ils sont chauds. Alors, tout d’abord, j’ai adoré ce spectacle et quand je dis que j’aime Offenbach, j’aime vraiment Offenbach, que personne ne se méprenne sur mes intentions. Et pour montrer que je suis aussi capable d’être quelqu’un de sérieux, que je... [Lire la suite]
15 octobre 2018

La Périchole ou la Péricube

Comment ça, je ne respecte vraiment rien ? Parce que tu t’es encore moqué d’un opéra. Je me suis moqué d’un opéra, moi ? Oui, de la Périchole, hier. La péricolière ? Tu vois, tu recommences. Non, je ne me moque jamais d’un opéra, quel qu’il soit, même et surtout s’il est bouffe. Si je ris, pendant la représentation, c’est que le jeu des interprètes (dans les récitatifs ou dans le chant) est drôle ou alors, parce que la mise en scène prête à rire. Parce que c’est fait exprès. Comme hier. Il y avait des trouvailles... [Lire la suite]
14 octobre 2018

on s’appelle et on se fait un opéra-bouffe

Cet après-midi, c’est ma rentrée culturelle. Un opéra, le premier de la saison. Non, pardon, plutôt une opérette. Non, je me suis encore trompé, d’un opéra-bouffe puisqu’il s’agit de la Périchole de Jacques Offenbach. Un opéra-bouffe mais j’ai prévenu le patron, avec qui je vais m’y rendre que j’aurai déjeuné avant car ça commence à 15h et ça dure au moins 2 heures et moi, je ne pourrai pas attendre tout ce temps pour manger. D’ailleurs, hier, je suis passé le voir dans l’après-midi, le patron et en partant, je lui ai crié : on... [Lire la suite]