29 novembre 2020

Grigny (91)

Peut-être que vous allez trouver que je réagis tard au commentaire de Mymy sur mon billet du 21 novembre (« dons de fin d’année ») mais elle-même m’a envoyé son message il y a deux jours seulement. Alors, si je prends la date de publication (21) et que je prends celle du commentaire de Mymy (26), je retiens 5 et la date de ce billet que j’écris le 27, je retiens 2. Compte tenu que ce billet sera publié le 29, je retiens encore 2 et on arrive à zéro, c’est nul. Est-ce que c’est nul parce que c’est mauvais ou est-ce que c’est... [Lire la suite]

29 juillet 2020

j’ai peut-être été un peu dur avec elle

Parfois, sans le faire exprès, je peux dire des choses blessantes ou vexantes voire les deux (mais rarement les deux, pour être franc – du moins, je l’espère – que c’est rarement les deux – et que je suis totalement franc) mais quand je m’en rends compte, je suis parfaitement capable de prendre sur moi et de venir battre ma coulpe devant la personne que j’ai pu vexer ou blesser (mais rarement les deux à la fois – bien que je me demande s’il n’y en a pas qui ont profité de mon état de faiblesse et de honte pour me faire croire qu’ils... [Lire la suite]
26 juillet 2020

exclusif : ma première fois

Aujourd’hui, je voudrais évoquer quelque chose de particulièrement intime. Je voudrais parler d’une chose que même Mymy ne pourra pas revendiquer : ma première fois. Parce qu’elle n’était pas là. Et comme on a tous une première fois, ça compte. Enfin, ça ne compte pas pour du beurre. Et maintenant, il vous reste à savoir de quelle première fois il va être question dans les confidences qui vont suivre. Parce que j’imagine déjà votre regard un peu lubrique face aux révélations que vous vous attendez à apprendre. Parce que vous ne... [Lire la suite]
25 juillet 2020

il ne faut pas exagérer non plus

Je crois que certains prennent leur vessie pour une lanterne et moi, si ça ne me dérange pas, a priori, quand ça finit par m’éclairer si fort que ça m’aveugle, j’ai juste envie de dire : attention, il ne faut pas exagérer non plus. Si je ne peux que m’extasier en toute humilité quand certains lecteurs et trices m’encensent de leurs critiques dithyrambiques, j’ai du mal à accepter l’idée qu’on puisse me demander de l’argent parce que j’en gagne tant que tout le monde pourrait penser que je roule sur l’or alors que c’est faux. Sur... [Lire la suite]
23 juillet 2020

damned, je suis découvert !

Décidément, rien n’échappe à l’inspecteur Mymy Pinson. Elle a un œil de lynx (plein de points au Scrabble surtout sur un mot compte triple) et on ne la lui refait pas. Alors, ce matin, j’ai envie de me mettre à genoux et de la supplier de ne rien répéter à personne. Ni à ses proches, ni aux miens et encore moins aux services fiscaux. Oui, parce que bêtement, je me suis vendu. J’ai vendu la mèche. Tout à fait par inadvertance. À l’insu de ma propre volonté et de mon gré le plus rempli. Je dois donc le reconnaître les yeux dans... [Lire la suite]
02 juillet 2020

ça sent l'oignon ?

Oui, ça, c’est un peu facile. Ça m’étonne de toi, M… En même temps, je te sais très joueuse alors, ça ne m’étonne qu’à moitié, à vrai dire. Parce que tu sais que je ne connais pas le japonais et que même en cherchant sur Google Traducteur, je n’ai pas trouvé la signification du haïku composé par Tae Kakimoto (ou encore Kakimoto Tae), grand poète du pays du soleil levant parmi tant d’autres. Il serait né en 1893 mais sur Internet, je n’ai pas trouvé la date de sa mort. Il serait encore vivant, M… ? Oui, je te demande ça puisque... [Lire la suite]

16 juin 2020

il manque une lettre ?

D’après un commentaire anonyme que m’a envoyé Mymy, avant-hier, il semblerait qu’il manquait encore une lettre dans mon billet pourquoi tant de « n » du 16 juin (forcément, puisque c’était avant-hier) et cette personne qui ne veut pas qu’on dévoile son identité me pousse dans mes retranchements en me demandant si je la crois, si c’est vrai, si elle ment et tout ce genre de choses. Alors moi je dis que quand on est un corbeau, ce qu’on écrit n’a aucune valeur. Il faut avoir le courage de ses opinions. Et être capable... [Lire la suite]
09 mai 2020

ils ne sont pas venus (billet contaminé au Covid 19)

Franchement, Mymy, elle manque d’humour, parfois. L’autre fois, quand je lui ai écrit pour lui dire que nous ne pourrions pas la recevoir à l’occasion de sa venue à Bordeaux, le 8 mai (hier), c’était histoire de parler (pour ne rien dire) et éventuellement de faire un peu d’esprit mais elle a dû prendre mes propos au pied de la lettre car hier soir, j’avais préparé tout un menu de gala en son honneur ainsi qu’en celui de son mari (dont je tairai le prénom car personne n’a besoin de savoir qu’il s’appelle Pascal) sans poisson, sans... [Lire la suite]
06 mai 2020

je plaisantais, je ne suis pas un mec facile (billet contaminé au Covid 19)

Suite à la parution de mon billet d’hier (en mai, fais ce qu’il te plaît), j’ai eu un commentaire totalement spontané de Mymy, comme un cri du cœur qui s’est échappé d’elle afin de me sauver la vie : « Non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non !... » Et moi, en l’entendant pousser ce hurlement en forme de mise en garde, je me suis stoppé net dans ce que je faisais et dans ce que je m’apprêtais à faire et je suis resté à l’arrêt, comme un chien de chasse qui a vu une... [Lire la suite]
25 janvier 2020

courrier des admiratrices

Une deuxième fois n’étant pas coutume, je vais réagir au nombreux courrier de mes (nombreuses ?) admiratrices. Et on ne va pas perdre de temps dans des détails inutiles et superflus en commençant par Mymy qui m’a écrit pour me demander comment je cuisinais mes rognons. Je pense que c’est rognons qu’elle a gribouillé dans son mail mais comme je ne vois pas de quoi d’autre il peut être question, on va valider « rognons », purement et simplement. Alors, chère Mymy, sachez que je ne travaille pas le rognon, ni au singulier,... [Lire la suite]