18 septembre 2018

se réfugier, se réinsérer, faire aimer la lecture

Oui, non, je voulais dire « si », bien sûr que si, je vais tenter de faire du bénévolat. Parce que certaines activités m’intéressent et c’est alors l’occasion pour moi de voir si elles me plaisent vraiment. M'engager auprès d’une association ou pour une cause, ce n’est pas comme de se marier avec quelqu’un, très rapidement, si je vois que ce n’est pas ça, je pourrai toujours dire que non, merci, sans façon.  Trouver un refuge. L’association Le Refuge, marrainé par Muriel Robin, propose un hébergement temporaire et un... [Lire la suite]

09 novembre 2014

une vieille copine

Quel plaisir de croiser une vieille copine qu’on n’a pas vue depuis si longtemps. Des années, au bas mot. Qu’on n’a pas vue pendant très longtemps, parce qu’il faut bien le dire, on n’a pas cherché à la voir non plus. Eh bien oui mais en même temps, elle n’a pas fait vraiment d’effort non plus pour qu’on ait envie de lui parler plus que ça. Encore moins de prendre un café avec elle. Non mais c’est vrai quoi, on avait l’impression qu’elle ne vivait que des malheurs dont elle ne voulait pas sortir elle-même. Quand on veut, on peut.... [Lire la suite]
07 novembre 2014

coupure d'Elektra

Quand on est crevé au sens double (être fatigué et avoir ce qu’on appelle bêtement le rhume alors que c’est peut-être une pharyngite ou une laryngite ou encore de cogite au garrot – « garrot cogi-i-i-te » comme aurait pu chanter Brassens), il est difficile de sortir le soir en sachant, qu’en plus, on sort aussi le lendemain soir et que de toute façon, on se lève tôt, comme chaque jour, comme toujours, chaque lendemain de soirée dehors. Alors qu’il commence à faire un temps à ne pas coucher dehors, en plus. J’ai une vie... [Lire la suite]
24 décembre 2013

Étienne, Étienne

Je suis moi-même un peu en vrac. Alors, il n’est pas impossible que j’écrive tout aussi confusément. Ou en désordre. Ce qui revient sensiblement à la même chose. Je suis fatigué au kilo alors, je vais peut-être avoir du mal à éclaircir mes idées et mes propos vont sortir au kilo. Pas de détails, au pluriel. J’arrive à la fin de mon espèce de marathon de travail et j’en suis fort mal aise. Parce que je me sens la tête un peu comme dans un étau surtout avec mes nouvelles lunettes. Et ma nouvelle coupe de cheveux. Tout se situe à un... [Lire la suite]