06 mars 2014

la ze Nana

J’avais regretté de ne pas être monté à Paris, il y a quelques années, en 2007. Question de  temps, question d’argent, question de réactivité. Nous ne nous étions pas dit adieu, entre vous et moi. Nous ne nous sommes pas dit adieu, Angelina. Mais c’était parce que, même si je ne le savais pas, alors, c’était parce que nous devions nous voir. Nous revoir. Nous rencontrer. Nous découvrir. Et si ce fut peut-être un peu difficile au début de la soirée (vous m’avez fait penser à Edita Gruberova, le 17 janvier dernier), après une... [Lire la suite]